1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Air Algérie : un spécialiste douche les espoirs d’une reprise des vols
Air Algérie

Air Algérie : un spécialiste douche les espoirs d’une reprise des vols

En Algérie, les spécialistes impliqués dans la lutte contre le Covid-19 sont presque unanimes : le moment n’est pas encore venu pour envisager une reprise des vols et une réouverture des frontières.

Leurs arguments ? La situation sanitaire est certes relativement stable depuis plusieurs semaines, ce qui permet au gouvernement d’alléger encore le confinement et le couvre-feu, mais le risque est toujours présent pour au moins deux raisons :

  1. La progression des variants fait peser la menace d’une explosion des contaminations et d’une troisième vague qui serait difficile à gérer. Dans certains hôpitaux à Alger, comme Mustpaha ou Douera, la situation est déjà difficile. Ouvrir les frontières dans ce contexte c’est prendre le risque d’introduire de nouveaux cas de variants, estiment-ils.
  1. L’Algérie est très en retard dans sa campagne de vaccination. Actuellement, seuls quelques dizaines de milliers de personnes ont reçu leur vaccin. De l’aveu même du gouvernement, les commandes passées ne sont toujours pas livrées.

Or, sans vaccination, il est difficile d’envisager une réouverture des frontières, même pour les personnes vaccinées. Ces dernières sont protégées contre le virus mais elles peuvent le transmettre. Elles constituent donc un danger pour les non-vaccinés, autrement dit la majorité des Algériens.

Réouverture des frontières : les explications de Dr Yousfi

Ce vendredi 23 mai, le Dr Mohamed Yousfi, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de Boufarik (Blida), a exclu une réouverture de l’espace aérien de l’Algérie dans les conditions sanitaires actuelles.

S’exprimant sur Radio Sétif, le spécialiste a expliqué que l’Algérie n’avait pas encore atteint un taux de vaccination avancé pour permettre une reprise des vols. « Nous sommes loin de l’immunité collective. Nous avons besoin d’acquérir entre 30 et 40 millions de doses de vaccins car les quantités reçues sont très faibles », a-t-il expliqué.

Dr Mohamed Yousfi a rappelé que le vaccin était indispensable pour lutter contre les nouveaux variants du coronavirus. Des variants qui rendent très risquées l’ouverture des frontières et la reprise des vols.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus