1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Algériens bloqués à Roissy : première réaction officielle
Air Algérie

Algériens bloqués à Roissy : première réaction officielle

Cela fait trois semaines que 27 ressortissants algériens sont bloqués en zone internationale du Terminal E de l’aéroport Roissy Charles de Gaulle.

C’est à partir de ce terminal de l’aéroport parisien que partaient les vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie avant leur suspension le 1er mars dernier pour un mois après la découverte de cas de variants britanniques du covid-19 en Algérie.

Les 27 ressortissants algériens, parmi lesquels figurent des enfants et des personnes âgées, sont arrivés de Grande-Bretagne. Ils avaient des billets d’avion Air Algérie pour le vol Roissy Charles de Gaulle – Alger du vendredi 26 février, soit deux jours avant la suspension des vols vers l’Algérie. Mais ils n’ont pas été autorisés à embarquer.

Articles en Relation

Air Algérie pointée du doigt

Depuis, les 27 voyageurs ont décidé de rester en zone internationale du Terminal E de l’aéroport. Ils accusent Air Algérie d’avoir refusé de les embarquer alors qu’ils avaient acheté leurs billets auprès de l’agence de la compagnie aérienne algérienne à Londres. Ils reprochent également aux autorités algériennes de les avoir abandonnés, en refusant toutes les solutions proposées.

Après trois semaines de silence, les autorités algériennes ont fini par réagir. Dans un communiqué publié, jeudi 18 mars, l’ambassade d’Algérie à Paris affirme que les 27 passagers ont été informés « individuellement » dès le 25 février de l’annulation de leurs billets par Air Algérie en raison de la détection de cas du variant anglais en Algérie. « En dépit de cette notification, ils ont tenu à se déplacer à Paris », affirme l’ambassade d’Algérie.

Articles en Relation

Les propositions d’Air Algérie aux voyageurs bloqués

Le Consul d’Algérie à Créteil et le représentant d’Air Algérie à Paris ont rencontré les 27 Algériens bloqués à plusieurs reprises depuis le 2 mars, ajoute la même source. Les voyageurs ont été informés qu’aucune dérogation « ne pouvait être accordée ». Ils ont été invités à repartir au Royaume-Uni, « en attendant la réouverture des frontières », ajoute le communiqué.

Air Algérie a proposé de rembourser les billets Londres-Paris, prendre en charge les billets retour vers le Royaume-Uni et les tests PCR des voyageurs.

Articles en Relation

« Malgré les propositions faites leur garantissant le retour vers leurs lieux de résidence (Grande Bretagne), les concernés ont choisi de rester en zone internationale », explique l’Ambassade d’Algérie.

L’ambassade rappelle, enfin, que la compagnie « Air Algérie a pris en charge, durant 15 jours, les frais de restauration et autres, en espérant que ces passagers établis en Grande Bretagne reviennent à la raison ».

Pour plus d’informations , voici le communiqué intégral de l’ambassade d’Algérie lu à la télévision jeudi soir :

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus