1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Empêchée d’embarquer vers le Maroc pour un test PCR périmé d’une heure
Compagnies Aériennes

Empêchée d’embarquer vers le Maroc pour un test PCR périmé d’une heure

Depuis la reprise des vols internationaux, chaque pays impose ses propres règles pour les voyages. Voyageurs vaccinés ou non, vaccins reconnus, classement du pays de provenance, nationalité du voyageur…les documents à présenter ne sont pas les mêmes pour tout le monde même si la destination est la même.

En matière de tests PCR, chaque pays a également ses propres règles. L’Algérie impose par exemple un test négatif de moins de 36 h avant le vol pour tous les passagers, quels que soient le pays de provenance ou le statut vaccinal. Le Maroc fixe à 48 h avant le départ le délai de réalisation du test PCR.

Les compagnies aériennes sont intransigeantes quand il s’agit d’appliquer les mesures sanitaires décidées par les États étrangers. Et pour cause : les sanctions peuvent être dissuasives, allant parfois jusqu’à une interdiction de vols.

Articles en Relation

Refus d’embarquer à cause d’un test périmé depuis une heure

Pour les tests PCR, les voyageurs doivent respecter les délais imposés par le pays de destination. C’est ce qu’une passagère française de la compagnie aérienne à bas coûts Ryanair vient d’apprendre à ses dépens.

En effet, ce samedi 17 juillet, Dounia, 32 ans, a été empêchée d’embarquer sur le vol Tours – Marrakech parce que son test PCR était périmé depuis…une heure. Il a été réalisé depuis 49 heures au lieu de 48 h comme l’exigent les autorités marocaines, rapporte le journal local La Nouvelle République.

La passagère a contesté les calculs de la compagnies aériennes Ryanair. Mais cette dernière s’est montrée intransigeante, ajoute la même source. Dounia est vaccinée depuis mars dernier elle était en possession de son pass sanitaire. « J’avais également un motif impérieux avec un certificat du médecin de ma sœur, qui est malade… », précise-t-elle.

Une dizaine de passagers empêchés d’embarquer vers le Maroc

Le vol ne sera pas remboursé par Ryanair car la faute incombe à la passagère, selon la compagnie aérienne qui a précisé les conditions de vols et de présentation du test PCR sur son site internet.

Dounia n’était pas seule dans son cas. Selon elle, une dizaine de passagers ont été empêchés d’embarquer ce samedi vers le Maroc, en raison de tests PCR périmés de quelques heures. « Une famille avec trois enfants qui venait de Vierzon, et une autre personne dont le test dépassait de quinze minutes ! Ryanair abuse ! », précise-t-elle.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus