1. Accueil
  2. Divers
  3. France : jugé pour avoir transporté des sans-papiers algériens
Divers

France : jugé pour avoir transporté des sans-papiers algériens

Pour les pays européens, l’immigration clandestine est un phénomène difficile à endiguer. Les sans-papiers s’adaptent au gré des évolutions sécuritaires de chaque pays. A chaque fois, c’est tout un réseau qui est mis en place par des passeurs pour faire arriver « leurs clients » à bon port.

En Algérie, c’est vers l’Espagne que la majorité des embarcations prennent la mer. Cependant, pour beaucoup, la péninsule ibérique n’est qu’une escale vers un autre pays, en l’occurrence la France. Dès lors, un autre réseau prend le relais, celui qui fait passer les migrants de l’Espagne vers la France.

Cette étape consiste donc à trouver des passeurs pour faire traverser la frontière franco-espagnole aux sans-papiers algériens. Si les risques encourus ne sont pas les mêmes que ceux pris en traversant la Méditerranée, la probabilité de se faire arrêter par la police des frontières est néanmoins importante.

Arrêté avec 5 sans-papiers algériens dans son véhicule

C’est ainsi que Mourad, 52 ans, un Algérien résident en Espagne vient d’être jugé par un tribunal français pour avoir fait entrer illégalement des sans-papiers algériens sur le territoire français, rapporte ce mercredi 9 février le journal L’Indépendant.

Le 7 janvier, il a été intercepté à la frontière franco-espagnole avec 5 Algériens sans papiers à bord de son véhicule. Le procureur français, qui considère ce crime comme du trafic d’être humain, requiert 18 mois de prison, dont 12 mois fermes, ainsi que la confiscation de son véhicule et de son téléphone, rapporte L’Indépendant.

Après la confession des 5 sans-papiers, tous de nationalité Algérienne, issues de la même région natale que Mourad, l’accusé a fini par avouer qu’il était chargé de les conduire à Marseille moyennant la somme de 200 € par voyageur.

Entre 200 et 500 € par passager sans-papiers

Il a également avoué qu’il n’en était pas à son premier « transfert », son téléphone ayant été borné à plusieurs reprises à la frontière. Au final, Mourad s’en sort avec 12 mois de sursis et 5 ans d’interdiction du territoire. Sa voiture et son téléphone ont été saisis.

L’Espagne est l’une des principales portes d’entrée des sans-papiers algériens en France. Ces derniers paient des passeurs pour passer la frontière.

Au cours du mois de septembre dernier, plusieurs opérations de police ont permis d’interpeller huit passeurs algériens (titulaires de titres de séjour espagnols) qui faisaient pénétrer illégalement une trentaine de migrants algériens, récemment arrivés sur les côtes espagnoles, sur le territoire en France.

Selon les conclusions de l’enquête, les tarifs variaient entre 200 à 500 € par passager. Les passeurs étaient chargés de les amener jusqu’à la gare SNCF de Toulouse Matabiau.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus