1. Accueil
  2. Actualités
  3. France : les centres de rétention « sont remplis d’Algériens »
Actualités

France : les centres de rétention « sont remplis d’Algériens »

Les Algériens ne sont pas les seuls concernés par cette situation qualifiée d’ubuesque par l’association de défense des étrangers Cimade.

Depuis le mois de mars dernier, les frontières entre la France et l’Algérie sont fermées. Des vols de rapatriement sont organisés au départ des aéroports algériens depuis plusieurs semaines. Mais, dans le sens France-Algérie, ces vols sont rares et ponctuels. Ils sont réservés aux ressortissants algériens bloqués après avoir voyagé pour des études, des soins ou du tourisme.

Cette situation, n’empêche pas la France d’enfermer des sans-papiers algériens dans des centres de rétention administrative (CRA) en vue de leur expulsion, affirme, ce mardi 4 août, l’association Cimade spécialisée dans la défense des étrangers. Elle a dénoncé des « placements abusifs » dans un contexte où les expulsions sont impossibles du fait de l’absence de vols.

Articles en Relation

« Les centres sont remplis d’Algériens mais les frontières de leur pays sont toujours fermées », affirme Paul Chiron, Paul Chiron, responsable du soutien juridique à la Cimade, cité par le site spécialisé Infomigrants.

Les Algériens ne sont pas les seuls concernés par cette situation qualifiée d’ubuesque par la Cimade. « La France enferme des étrangers de manière abusive » alors que de nombreux pays gardent leurs frontières fermées, affirme Paul Chiron.

Les rétentions dans les CRA ne doivent pas dépasser les 90 jours. Dans le contexte actuel, beaucoup d’étrangers sans-papiers quittent les centres de rétention libres munis d’une obligation de quitter le territoire français (OQTF). Chose qu’ils ne pourront pas faire du fait de la fermeture des frontières.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus