1. Accueil
  2. Divers
  3. France : une étudiante musulmane humiliée en plein cours
Divers

France : une étudiante musulmane humiliée en plein cours

Le campus universitaire de Lyon 3, dans la région Rhône Alpes en France, est le théâtre d’actes racistes depuis plusieurs semaines. Derrière ce climat anxiogène : des militants d’extrême droite, étudiants de la faculté lyonnaise, fiers d’afficher leurs idéaux.

Parmi leurs offensives : déverser des insultes islamophobes et antisémites sur les réseaux sociaux, tags de croix gammées, ou encore diffusion de photos de nazis.

Mais il y a quelques jours, un événement a choqué la communauté de l’Université, poussant l’UNEF, syndicat étudiant, à manifester. Une étudiante musulmane a été humiliée en plein cours, qu’elle a fini par quitter en pleurs.

Le média local actu.fr rapporte le témoignage d’une étudiante en 2e année d’histoire qui a assisté à la scène : « Un étudiant s’est amusé à mettre un voile autour de son visage pour se moquer, pour imiter les femmes voilées. Ça a donné lieu à des rires (….) ». Une étudiante qui porte le voile a quitté le cours en pleurs, selon la même source.

L’incident s’est produit en plein Ramadan. Un mois sacré marqué cette année en France par la multiplication des déclarations hostiles aux musulmans.

Face à cette injustice, près de 200 étudiants ont fait bloc ce jeudi 21 avril devant le campus, unis par un même slogan : l’extrême droite hors de l’université !

Les limites de la liberté de penser

Cette minorité d’étudiants qui gangrène le campus est rattachée à La Cocarde Lyon, un syndicat d’extrême-droite qui revendique ses idées racistes teintées d’« humour noir ». Les étudiants sont préoccupés, ils craignent d’être harcelés, discriminés, et l’UNEF compte bien ne rien laisser passer.

« Ce genre de comportements ne doit pas être autorisé dans l’espace public. Le racisme n’est pas une opinion. Il y a des actes qui ont blessé. Un étudiant ne devrait pas avoir à prendre autant de son temps à lutter contre ce racisme. », poursuit l’étudiante qui s’est exprimée pour le journal local.

Pour Manon Moret, la Secrétaire générale de l’UNEF Lyon, il ne faut pas minimiser ces attaques, elle affirme être prête à passer l’étape supérieure si les rassemblements ne suffisent pas, et à saisir le procureur de la République pour faire comparaître ces élèves devant un conseil disciplinaire.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus