1. Accueil
  2. Actualités
  3. Les pyramides de Tiaret, un lieu méconnu qui garde son mystère
Actualités

Les pyramides de Tiaret, un lieu méconnu qui garde son mystère

Les pyramides de Tiaret, ou Djeddars de Frenda, sont des monuments funéraires situés au sud de la wilaya Tiaret. Plusieurs hypothèses plausibles ont été avancées les concernant.

Cet été, les Algériens ne partiront pas en vacances à l’étranger. Les frontières étant fermées depuis mars dernier, les voyages sont suspendus. Pour certains, c’est une occasion de découvrir leur pays, « un patrimoine extraordinaire et des paysages à couper le souffle », comme l’a expliqué l’ambassadeur des États-Unis en Algérie dans une vidéo publiée cette semaine.

L’un des monuments les plus extraordinaires et les moins connus se trouve à l’ouest du pays. Les pyramides de Tiaret, ou Djeddars de Frenda, sont des monuments funéraires situés au sud de la wilaya Tiaret.

Articles en Relation

Elles sont au nombre de treize et se dressent sur deux collines voisines. Construits entre le IVe et le VIIe siècle, ces tombeaux attirent toujours autant l’attention des chercheurs qui essayent tant bien que mal de briser leur mystère.

Un secret bien gardé

Les pyramides de Tiaret fascinent par leur mystère. Ces tombeaux funéraires gardent en effet de nombreux secrets, dont un en particulier : qui sont les personnes qui y étaient inhumées ? À ce jour, même les chercheurs n’ont pas pu résoudre ce mystère.

Plusieurs hypothèses plausibles ont été avancées. Selon certains experts, il est fort probable que les inhumés étaient des dignitaires. Durant l’antiquité, la région était dirigée par des rois berbères. Il y a donc de fortes chances que ces derniers soient inhumés dans ces pyramides.

Cependant, cette hypothèse n’est à ce jour confirmée par aucune étude. De plus, en ce temps-là, des événements ont ébranlé le nord du pays tels que le début de la conquête musulmane ou le déclin de l’Empire romain d’Occident. Il semblerait que les pyramides veulent préserver une part de leur mystère.

Ce que l’on sait sur les pyramides

Les pyramides de Tiaret trônent à environ 18 mètres du sol. Les plus anciennes d’entre elles, au nombre de trois, sont sur le djebel Lakhdar. Quant aux dix autres, ils se situent sur le djebel Araoui.

On trouve à l’intérieur des Djeddars de Frenda des galeries qui mènent toutes à des pièces, dont certaines sont reliées aux chambres funéraires. Des banquettes sont présentes dans certaines pièces. Les chercheurs pensent qu’il s’agit probablement de lieux de cultes funéraires.

Les portes des chambres funéraires sont ornées de rosaces ou de chevrons, des motifs visibles sur les édifices chrétiens. Elles sont aussi agrémentées de sculptures d’animaux et de quelques scènes de chasse.

Des inscriptions, dont l’origine reste encore floue sont également visibles. Si certains experts pensent qu’il s’agit d’inscriptions latines, d’autres en revanche pensent que ce sont des inscriptions grecques. Aujourd’hui, il est devenu encore plus difficile de les interpréter, les assauts du temps et les pillages en tout genre ont compliqué la tâche des chercheurs.

Bientôt inscrites sur la liste du patrimoine de l’UNESCO ?

L’Algérie souhaite inscrire les pyramides de Tiaret sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO pour préserver leur héritage. Rappelons que les 13 Djeddars de Frenda sont inscrits sur le patrimoine national en Algérie. En figurant sur cette liste emblématique, les archéologues pourront ainsi étudier ces monuments de plus près.

Toutefois, figurer sur la liste du patrimoine mondial n’est pas chose aisée. Il faut en effet satisfaire quelques critères de sélection. Les procédures peuvent donc s’avérer assez longues.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus