1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Ouverture des frontières algériennes : les explications d’un expert
Air Algérie

Ouverture des frontières algériennes : les explications d’un expert

Après plus de 14 mois de fermeture dans les deux sens, les autorités publiques en Algérie ont enfin décidé de montrer un peu de souplesse au niveau des frontières.

Réuni dimanche, le conseil des ministres a annoncé une réouverture partielle des frontières algériennes à compter du 1er juin. Les liaisons aériennes vont reprendre à raison de cinq vols quotidiens de et vers trois aéroports algériens : Alger, Oran et Constantine.

Les détails de la reprise des vols seront annoncés dans une semaine, a précisé le conseil des ministres dans son communiqué.

Qui pourra voyager dans un premier temps ?

Une fois passée l’euphorie de l’annonce des autorités, beaucoup de questions sont posées sur la manière avec laquelle se fera l’ouverture partielle décidée par le conseil des ministres.

Dans un entretien à visa-algerie.com, le Professeur Riad Mahyaoui, membre du comité scientifique, se félicite des décisions prises par le président de la République. « On se réjouit, on se félicite. C’est quand même une ouverture. On était au bout du tunnel. C’est une lueur d’espoir », dit-il.

Dans le communiqué du conseil des ministres, aucun détail n’a été donné sur les critères pour voyager dans les deux sens. À cette question, le Pr Mahyaoui évoque un ordre de priorité. « Dans un premier temps, il s’agit des gens à rapatrier, les gens qui doivent voyager, les malades, ceux qui ont un contrat de travail, des études, moyennant une autorisation », explique-t-il.

Autorisation de sortie du territoire national

L’autorisation de sortie du territoire national reste, donc, en vigueur. « La plateforme est réactivée », annonce le Pr Mehyaoui.

L’expert insiste sur le respect du protocole sanitaire : « On veut sortir de cette crise moyennant des mesures sanitaires très strictes ». Le Pr Mahyaoui se montre très optimiste pour l’avenir. « On va aller vers du positif. Mais on reste tributaire de la situation épidémiologique », se projette-t-il.

Les modalités de réouverture pas encore fixées

Dans le communiqué du conseil des ministres, cinq vols sont annoncés au départ et à l’arrivée de trois aéroports. Pour le moment, on ignore quelle sera la répartition de ces dessertes annoncées et quelles seront les compagnies qui seront autorisées à opérer.

« Ce n’est pas encore clair. On attend de voir les détails dans les prochains jours », nous confiait une source à l’aéroport d’Alger juste après l’annonce officielle de réouverture partielle.

Cette reprise sonne comme un soulagement pour un secteur très en difficulté. À titre d’exemple, la compagnie aérienne nationale Air Algérie, dont les pertes ont été estimées à 40 milliards de dinars en 2020, perd des millions d’euros chaque semaine en maintenant ses avions cloués au sol.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus