1. Accueil
  2. Actualités
  3. Poursuite des vols Air Algérie : le Pr Mayhaoui pose deux conditions
Actualités

Poursuite des vols Air Algérie : le Pr Mayhaoui pose deux conditions

Près d’un mois après la réouverture des frontières aériennes, le suspense reste entier sur le maintien des vols commerciaux d’Air Algérie.

La compagnie aérienne nationale et les Algériens qui veulent rentrer au pays n’ont aucune visibilité sur la poursuite ou non des vols durant le mois de juillet.

La balle est dans le camp des autorités algériennes qui devront trancher sur le maintien ou non des frontières aériennes ouvertes et les mesures sanitaires y afférentes.

Articles en Relation

Une première étape réussie

La décision attendue des autorités dépendra notamment des conclusions du Comité scientifique sur cette première phase de la réouverture partielle des frontières.

Dans une déclaration accordée à visa-algérie.com ce dimanche 27 juin, le Pr Riad Mahyaoui s’est montré plutôt satisfait des résultats obtenus jusque-là.

La réouverture des frontières est une décision qui a « ramené beaucoup d’espoir », s’est félicité le membre du Comité scientifique qui dresse un bilan positif de la première étape de la reprise des vols.

« Elle a permis à beaucoup de familles de se regrouper. Des étudiants sont rentrés chez eux. Je pense que sur un plan général, c’était une grande réussite qui donne beaucoup d’espoir pour la suite », a positivé le Pr Mahyaoui.

La poursuite des vols d’Air Algérie en juillet dépend de l’évolution de la situation épidémiologique qui prévaut dans le pays, mais aussi du bilan de la première étape de ce mois de juin, selon lui. Pour la poursuite des vols, le Pr Mayhaoui pose deux conditions.

Toute décision est dictée par la situation épidémiologique actuelle et du bilan qui va être sur le nombre de personnes qui sont rentrées et le nombre de contaminations. Il y aura une évaluation très minutieuse de la situation sur le mois de juin”, a détaillé le Pr Mahyaoui.

L’expert ajoute qu’à partir de cette évaluation, ”il y a de la réflexion qui va se faire pour pouvoir aller plus loin’‘.

Je pense qu’on doit continuer dans cette voix pour essayer d’améliorer, de prendre des décisions qui seraient éventuellement favorables à l’ouverture et à un retour à la vie normale’‘, a-t-il ajouté.

Entre espoirs et inquiétudes

Toutes les données relatives à cette première étape du mois de juin feront l’objet d’une évaluation et d’une concertation entre le Comité scientifique et les autorités qui décideront des mesures qui vont être adoptées pour le mois de juillet.

Tout va être évalué. Ce qui a marché, ce qui n’a pas marché. Il y aura des décisions en concertation avec le Comité scientifique et les responsables politiques pour décider de ce qui va être fait durant le mois de juillet”, a poursuivi le Pr Mahyaoui.

Concernant les décisions qui vont être prises et le probable allègement des mesures sanitaires aux frontières, le Pr Mahyaoui reste prudent.

« On ne peut pas savoir ce qui va se passer demain. Actuellement, il y a une situation épidémiologique précaire. Il y a des chiffres à la hausse, des décès. Les hôpitaux sont plus ou moins surchargés de malades. On essaie de faire évoluer les choses en fonction des situations épidémiologiques. Les indices et les critères d’aujourd’hui ne seront pas ceux de demain”, a tempéré le spécialiste, en rappelant le regain des contaminations au covid en Europe notamment en Espagne, en France et en Angleterre.

On ne peut pas se projeter dans l’avenir. Il faut suivre pas à pas la situation épidémiologique et décider de ce qui est le mieux”, a-t-il conclu.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus