1. Accueil
  2. Divers
  3. Situation des sans-papiers algériens en France : l’impasse
Divers

Situation des sans-papiers algériens en France : l’impasse

Le déclenchement de la pandémie du covid-19 a engendré un autre drame humain : la gestion des Algériens sans-papiers en France. Depuis la fermeture des frontières de l’Algérie le 17 mars 2020, la France ne sait plus quoi faire des sans-papiers algériens.

Si les autorités françaises demandent à l’Algérie de récupérer ses ressortissants en situation illégale en France, Alger refuse catégoriquement de les récupérer, sauf dans de rares exceptions.

Même si l’Algérie a rouvert partiellement ses frontières depuis le 1er juin aux citoyens algériens, il n’est pas question de faire rentrer les sans-papiers en pleine crise sanitaire. C’est le principal argument de l’Algérie qui annule systématiquement les billets d’avion réservés par le ministère de l’Intérieur français pour les sans-papiers algériens, explique le site Mediapart dans une enquête publiée ce jeudi 20 janvier.

La relation franco-algérienne dans l’impasse

L’Algérie et la France sont dans une réelle impasse diplomatique. L’Algérie refuse toutes les demandes de renvoi françaises. En guise de représailles, la France est même allée jusqu’à réduire de 50% l’attribution de visas aux Algériens. Pourtant rien n’y fait, la situation ne bouge pas d’un iota. Les relations diplomatiques se sont même envenimées, atteignant leur paroxysme à l’automne 2021.

Mediapart et le site Streetpress, qui ont eu accès à un courrier confidentiel du ministère de l’Intérieur français, dévoilent que les autorités françaises ont conscience que l’Algérie fait tout pour bloquer le retour des personnes en situation irrégulière.

Dans le document consultable sur le site de Streetpress, on peut lire que l’Algérie a donné pour ordre à ses représentations consulaires de ne délivrer aucun laissez-passer aux Algériens qui n’ont plus de papiers.

Les autorités algériennes refusent désormais de reconnaître une carte nationale algérienne valide ou encore un passeport périmé pour laisser leurs ressortissants sans-papiers rentrer en Algérie.

La France tente de ruser pour renvoyer les sans-papiers algériens

Le seul moyen trouvé par les autorités françaises, explique Mediapart, est de renvoyer des Algériens qui seraient volontaires au retour, possédant un document d’identité et qui auraient la capacité de payer leur propre billet d’avion.

Il est également demandé à ces personnes de suivre le protocole sanitaire algérien, à savoir d’effectuer un test PCR négatif de moins de 36h pour être autorisé à embarquer sur le vol. Mais avec ces conditions, les candidats au retour sont peu nombreux.

Les sans-papiers algériens retenus dans les centres de détention sans date limite

Dans cette situation, les Algériens en situation irrégulière sont les premières victimes. Puisqu’à défaut d’être renvoyés, la France les place dans des centres de rétention en attendant de pouvoir embarquer vers l’Algérie.

Sauf qu’en quasiment deux années de fermetures de frontières, très peu de personnes ont pu être renvoyées. Le dernier Algérien sans-papier a été renvoyé en Algérie il y a deux mois. Depuis, plus rien. Les Algériens sans-papiers ne cessent d’être arrêtés en France et sont placés en centre de rétention lorsqu’il n’est pas possible de les expulser.

D’après un juriste employé par la Cimade (une association française de soutien aux migrants), cité par Mediapart, seulement 3% des Algériens placés dans les 8 centres de rétention où il intervient, ont pu être renvoyés en 2021.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus