1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Vols France – Algérie : vers un prix plancher à 550 euros ?
Compagnies Aériennes

Vols France – Algérie : vers un prix plancher à 550 euros ?

La compagnie aérienne Air France a annoncé, ce jeudi 18 février, qu’elle prévoit une reprise d’activité dès avril prochain grâce au déploiement des vaccins. Les campagnes de vaccination contre le covid-19 s’accélèrent un peu partout à travers le monde et les résultats sont encourageants, malgré l’apparition de nouveaux variants.

À quoi va ressembler la reprise du trafic aérien ? Plusieurs nouveautés devraient faire leur apparition. Des pays ont déjà mis en place le « passeport vaccinal ». D’autres, comme la France, sont prudents sur le dossier, estimant que le débat est prématuré tant que la majorité de la population n’a pas encore reçu son vaccin.

Tests salivaires plutôt que passeport sanitaire ?

En attendant, la France entend miser sur les tests salivaires. « L’avenir est plus aux tests rapides qu’au passeport vaccinal », a affirmé, mercredi 17 février, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État français chargé du Tourisme. Le gouvernement français est également favorable au lancement d’une application qui permettrait de voir quel a été le résultat du dernier test d’un voyageur, rapporte Le Figaro.

En plus des questions sanitaires, un débat sur les prix des billets est lancé. Cette semaine, l’Union nationale des compagnies aériennes françaises (UNCAF), qui compte une trentaine de compagnies aériennes, a appelé les autorités à mettre fin à la pratique des billets d’avion à prix cassés dans laquelle se sont spécialisées les compagnies low-cost notamment.

« L’UNCAF propose au gouvernement de mettre un terme à ces pratiques du “monde d’avant” et de fixer des prix planchers par billet afin que les compagnies arrêtent de vendre à perte ce qui est le cas avec des billets à 1 euros où même à 29,90 euros ne couvrant bien souvent même pas les taxes », écrit l’organisation dans son communiqué.

Des prix planchers pour les billets d’avion

Selon l’UNCAF, une telle mesure va permettre de soutenir les compagnies aériennes qui ont été malmenées par la crise sanitaire et de réduire l’emprunte carbone.

L’UNCAF demande au gouvernement français d’imposer des tarifs minimum aux transporteurs aériens :

– 350 euros pour les vols nationaux,
– 450 euros en provenance ou à destination de l’Europe,
– 550 euros en provenance ou à destination de toutes les autres destinations. 

Si cette mesure est appliquée, les billets aller-retour entre la France et l’Algérie coûteront au minimum 550 euros. C’est au moins le double des prix pratiqués habituellement (en dehors de la saison estivale) sur cette destination. Le gouvernement français va-t-il répondre favorablement à la demande de l’UNCAF ?

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus