1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. Voyages et visas : l’ambassadeur de France en Algérie s’exprime
Visas et Immigration

Voyages et visas : l’ambassadeur de France en Algérie s’exprime

En Algérie, les frontières sont fermées depuis le 17 mars 2020. Depuis bientôt une année, les détenteurs de visas de tourisme ne sont pas autorisés à voyager.

La crise sanitaire a eu un grand impact sur le nombre de visas délivrés par les consulats français en Algérie. La pandémie de coronavirus qui sévit a contraint les services consulaires français à suspendre la délivrance de visa de tourisme pour les Algériens dès mars de l’année dernière.

Résultat : d’après les statistiques du ministère de l’Intérieur français, la France a délivré, l’année dernière, 73 276 visas aux ressortissants algériens ce qui constitue une baisse importante par rapport à 2019.

Dans un rapport parlementaire présenté le 13 janvier dernier, deux députés de LREM, le parti du président Macron, ont souligné la forte baisse du nombre de visas accordés aux Algériens ces dernières années. « De plus de 400.000 visas délivrés, nous sommes passés à 200.000 visas », a souligné l’un des auteurs du rapport, M’jid El Guerrab, évoquant « une volonté de fermer la porte » aux Algériens.

Fin janvier, c’est un sénateur du parti Les Républicains (LR, droite) qui a interpelé le gouvernement via une question écrite. Le sénateur Les Républicains Pierre Charon a demandé des explications concernant le taux de refus élevé pour les demandes de visas dans certains pays, notamment l’Algérie.

L’ambassadeur de France en Algérie évoque la question des visas

Dans un entretien accordé, ce mardi 2 mars, au journal L’Expression, l’ambassadeur de France en Algérie, François Gouyette est revenu sur la question des visas.

Le diplomate souligne que l’année 2020 reste « singulière » par rapport aux autres années, en raison de la crise sanitaire et de la fermeture des frontières. Néanmoins, le nombre de visas accordés aux étudiants algériens en 2020 a augmenté. « A la rentrée 2020, ce sont près de 6.000 étudiants qui ont obtenu un visa pour poursuivre leurs études en France (…) C’est plus qu’en 2019 », a-t-il affirmé.

Y a-t-il une volonté de fermer la porte aux Algériens, comme l’affirment les auteurs du rapport parlementaire ? François Gouyette réfute l’idée de l’existence de quotas de visas délivrés aux Algériens par la France. « Cela n’a aucun sens », a-t-il expliqué.

« C’est la conformité des demandes avec les dispositions du Code Schengen qui détermine le nombre de visas délivrés. La décision de délivrer un visa reste une décision souveraine. La lutte contre l’immigration irrégulière implique un contrôle accru des dossiers des demandeurs de visas », a-t-il détaillé.

Le diplomate français n’a pas manqué d’évoquer les « milliers d’Algériens qui restent en France de manière irrégulière, parmi eux des mineurs algériens non accompagnés, recueillis par les services sociaux ».

Circulation des personnes entre l’Algérie et la France

François Gouyette a affirmé que les consulats français en Algérie « accordent une attention particulière aux voyageurs qui se rendent fréquemment en France pour des raisons professionnelles ».

Près de 120 partenariats ont été signés entre les consulats de France et « des institutions, des entreprises, des Chambres de commerce » algériennes, a-t-il ajouté. « Ces partenariats permettent aux professionnels et aux acteurs économiques de bénéficier d’un traitement rapide de leurs demandes ».

La question de la circulation des personnes entre les deux pays « fait l’objet d’un dialogue constant, franc et constructif », a-t-il ajouté.

François Gouyette a évoqué l’accord sur « les jeunes actifs » signé en 2016. Il a affirmé souhaiter que cet accord « puisse être mis en œuvre rapidement, une fois la crise sanitaire passée ».

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus