1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyages : l’Algérie bientôt sur la liste rouge du Royaume-Uni ?
Voyages et Tourisme

Voyages : l’Algérie bientôt sur la liste rouge du Royaume-Uni ?

L’Algérie va-t-elle rejoindre sa voisine la Tunisie sur la liste rouge britannique, devenant ainsi un pays où les voyages sont à éviter ?

L’Algérie vit aussi une grande recrudescence de cas de covid-19, avec plus de 1000 nouveaux cas quotidiens en moyenne entrant elle aussi dans une nouvelle vague.

Ce vendredi, le pays a enregistré un nouveau record, avec 1 350 contaminations et 18 décès supplémentaires en 24 h. Le vrai chiffre des contaminations serait très élevé.

Articles en Relation

Dans les hôpitaux, la situation est dramatique. Toutes les régions d’Algérie sont touchées par la troisième vague, décrite comme plus virulente que les deux précédentes. Selon les spécialistes, le pic n’est pas encore atteint.

Dans ce contexte, le statut de l’Algérie sur les listes de tri des pays étrangers pourrait être revu, à commencer par le Royaume-Uni. Et pour cause : les voyageurs en provenance d’Algérie représentent une grande part des personnes testées positives à leur arrivée sur le sol anglais.

L’Algérie, un pays de la liste ambre inquiétant

Actuellement, l’Algérie est placée sur la liste ambre (orange) anglaise. Cela signifie que toute personne venant ou ayant séjourné lors des 14 derniers jours en Algérie peut se rendre en Angleterre.

La condition est de présenter une preuve de totale vaccination et pratiquer un test PCR deux jours après son arrivée, dans le cas où la personne a reçu un vaccin reconnu par le Royaume-Uni. Les personnes arrivant d’Algérie et non vaccinées doivent, en revanche, passer deux tests de dépistage du covid-19. Le premier deux jours après leur arrivée et le second 8 jours après leur arrivée. Elles doivent également observer une quarantaine de 10 jours sur leur lieu de résidence.

Parmi les personnes venant d’Algérie, leurs tests obligatoires quelques jours après leur entrée en Angleterre ont révélé de nombreux cas positifs au covid-19, rapporte le média anglais Mail Online.

Dans les pays placés sur la liste ambre, les Algériens représentent 4,4 % des cas positifs. C’est le 2e taux le plus élevé après la Sierra Leone. Ces résultats sont actuellement à l’étude au Royaume-Uni afin d’éviter une arrivée trop importante des différents variants du covid-19.

Réviser ses listes ?

Le Royaume-Uni connaît actuellement une baisse des nouveaux cas de covid-19 et de la mortalité liée au virus. Cette semaine, c’est la première fois depuis deux mois que le pays observe une baisse des cas. La troisième vague britannique n’est pas terminée, mais ces chiffres sont prometteurs et montrent l’efficacité des vaccins.

Dans ce moment de sécurité fragile, le Royaume-Uni pourrait réviser son système d’entrée afin de se protéger de la 4e vague de covid-19 que vivent plusieurs pays depuis début juillet. Il pourrait s’appuyer sur l’analyse des tests positifs révélés par les voyageurs en provenance des pays de la liste ambre pour prendre des décisions.

Voyageurs en provenance d’Algérie : des chiffres inquiétants

A titre d’exemple, le Royaume-Uni a prolongé un statut spécial pour les voyageurs venant de France, pourtant elle aussi sur la liste ambre, comme l’Algérie. Les personnes revenant de France doivent observer une quarantaine payante à l’hôtel, même celles entièrement vaccinées, contrairement aux autres pays de la liste ambre qui n’ont pas cette obligation.

Pourtant, les personnes en provenance de la France présentent des statistiques de cas positifs moindres que ceux de l’Algérie. Les voyageurs français, infectés par le virus, ne représentent qu’une part de 0,3 % contre 4,4 % pour l’Algérie. Si la France a un statut si fragile, on imagine que l’Algérie pourrait également subir des changements de règles.

Outre ces chiffres inquiétants, l’Algérie n’a pas de moyens de rassurer sur sa gestion de la situation sanitaire. Ses hôpitaux sont débordés, le variant delta a clairement gagné l’Algérie. En outre, la vaccination avance à petits pas et ne propose que trois types de vaccins : Spoutnik V, AstraZeneca et Sinovac.

Seul le vaccin AstraZeneca est reconnu au Royaume-Uni. Si rien d’officiel n’a été déclaré au sujet de l’Algérie, les données actuelles laissent à penser que si l’Algérie ne remonte pas la pente elle pourrait être retirée de la liste ambre.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus