1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Voyages : le vaccin covid-19, passeport le plus puissant en 2021 ?
Voyages et Tourisme

Voyages : le vaccin covid-19, passeport le plus puissant en 2021 ?

L’idée fait son chemin mais elle ne fait pas l’unanimité. Après les compagnies aériennes, des pays réfléchissent à rendre obligatoire la vaccination pour voyager.

En plus du passeport et du visa (quand il est exigé), le passager serait obligé de présenter son « passeport sanitaire » avec la preuve qu’il a bien reçu un vaccin anti-Covid-19.

Le Premier ministre grec a plaidé auprès de la Commission européenne qu’il était « urgent d’adopter un accord commun sur la manière dont un certificat de vaccination devrait être structuré de manière à être accepté dans tous les États membres ». Le Danemark est en train de travailler sur un « passeport vaccinal » pour les voyageurs danois qui serait rendu disponible bientôt.

Passeport vaccinal : une idée séduisante, mais…

Sur le papier, l’idée est séduisante. Elle permettra de rassurer les voyageurs et de relancer le trafic aérien est maritime ainsi que le tourisme, des secteurs importants durement touchés par la crise.

Elle permettra aussi de limiter la propagation du virus, en attendant d’atteindre éventuellement une immunité collective que l’OMS n’attend pas avant 2022 dans le meilleur des cas.

Mais le projet ne fait pas l’unanimité, y compris parmi les acteurs du secteur des voyages et du tourisme. Le Conseil mondial du voyage et du tourisme (WTTC) a appelé à ne pas discriminer entre les voyageurs vaccinés ou non-vaccinés, plaidant pour une ouverture des frontières à tous avec la mises en place de mesures de précaution en attendant la généralisation des vaccins, rapporte ce jeudi le site SchengenVisaInfo.

 « Il faudra beaucoup de temps pour vacciner la population mondiale, en particulier ceux en provenance de pays moins avancés ou de différents groupes d’âge. Par conséquent il ne faut pas discriminer ceux qui souhaitent voyager mais qui n’ont pas été vaccinés », a estimé Gloria Guevara, présidente du WTTC.

L’OMS opposée au passeport vaccinal

Appelant à permettre aux personnes non vaccinées de voyager en les soumettant à un test de dépistage au coronavirus, Mme Guevara a qualifié l’idée d’exiger un vaccin pour voyager une forme de « discrimination contre les groupes non vulnérables » et plaidé pour une « approche pleine de bon sens ».

« Le WTTC réclame depuis longtemps un régime de tests rapides et rentables internationalement reconnu aux points de départ du monde entier. Cela éviterait d’exporter le virus et aiderait à rétablir les voyages internationaux », a souligné la présidente du Conseil mondial du voyage et du tourisme, réitérant l’appel à l’UE de l’organisation qu’elle préside pour rouvrir les frontières aux voyageurs présentant un test négatif au coronavirus.

Pour sa part, l’OMS a annoncé son opposition – « pour le moment » – à l’instauration d’un « passeport vaccinal »« Il y a toujours trop d’inconnues fondamentales en termes d’efficacité des vaccins pour réduire la transmission [du virus] et les vaccins ne sont encore disponibles qu’en quantité limitée », a écrit l’organisation dans ses dernières recommandations publiées ce vendredi 15 janvier.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus