1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Ces voyageurs algériens pourraient ne pas être acceptés en Europe
Voyages et Tourisme

Ces voyageurs algériens pourraient ne pas être acceptés en Europe

Les voyageurs ayant reçu des doses du vaccin contre la maladie à coronavirus Covid-19 produits en Russie, en Chine ou en Inde pourraient ne pas être autorisés à entrer dans la majorité des États-membres de l’Union européenne, rapporte ce mardi 15 juin le site SchengenVisaInfo.

Les craintes sont apparues après que l’Union européenne ait complété toutes les étapes législatives en vue de la création d’un passeport de vaccination permettant de restaurer la liberté de mouvement au sein de l’UE pour tous ceux ayant reçu des vaccins approuvés par l’Agence européenne des médicaments (EMA).

À l’heure actuelle, seulement quatre vaccins ont été validés par l’EMA. Il s’agit des vaccins de Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca et Johnson&Johnson. Quatre autres vaccins sont quant à eux en phase d’examen auprès de l’agence européenne, à savoir CureVac, Novavax, Spoutnik V et Sinovac.

Une décision de chaque État membre

Selon les régulations européennes, les États-membres de l’UE ne sont tenus de délivrer un passeport de vaccination et d’accepter les passeports seulement des voyageurs ayant reçu un des quatre vaccins validés par l’EMA.

Pour le reste, il s’agira d’une décision individuelle de chaque État-membre d’autoriser ou non un voyageur ayant reçu un autre vaccin non approuvé par l’EMA.

« Lorsqu’il s’agira de lever les restrictions à la libre circulation, les États membres devront accepter les certificats de vaccination pour les vaccins ayant reçu une autorisation de mise sur le marché de l’UE. Les États membres peuvent décider de l’étendre également aux voyageurs de l’UE qui ont reçu un autre vaccin », explique la Commission européenne.

Algérie : trois vaccins autorisés

Dans ce contexte, la majorité des États-membres de l’UE et de l’espace Schengen ont d’ores et déjà annoncé leur décision ne pas accepter des certificats de vaccination pour des vaccins non approuvés par l’agence européenne des médicaments. C’est le cas notamment de l’Islande, la France ou encore la Lituanie.

D’autres pays comme la Grèce, la Slovénie ou la Hongrie ont quant à eux fait part de leur intention d’accepter les voyageurs ayant reçu le vaccin Spoutnik V. Ces deux derniers pays ont également indiqué qu’ils accepteraient les voyageurs ayant reçu le vaccin chinois.

La problématique de la marque de vaccin pourrait ainsi se poser pour nombre de voyageurs algériens.

L’Algérie a en effet mis à la disposition de la population les vaccins russe, chinois et britannique.

Dans ce cadre, seuls les voyageurs algériens ayant reçu le vaccin AstraZeneca pourraient voyager librement vers l’Europe.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus