1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Consulats d’Algérie en France : 750 km pour une demande de visa
Voyages et Tourisme

Consulats d’Algérie en France : 750 km pour une demande de visa

Les services consulaires des représentations algériennes en France connaissent toujours une forte affluence. Le renouvellement des passeports algériens et les visas pour l’Algérie sont les principales demandes formulées par… les Algériens de France.

Depuis la reprise des voyages vers l’Algérie, les membres de la communauté nationale établis en France se ruent vers les Consulats de leurs zones d’habitation afin de renouveler leurs passeports algériens, et pouvoir rejoindre le pays pour les vacances d’été.

En effet, pour voyager en Algérie, aucun document, à part le passeport biométrique, n’est accepté, y compris la carte nationale biométrique. À défaut, les binationaux Franco-Algériens sont soumis à l’obligation de demander un visa auprès de la représentation consulaire de leur zone d’habitation.

Consulat algérien de Pontoise : la pression est plutôt moyenne

Dès le renforcement des programmes de vols et de traversées pour l’été, les Consulats d’Algérie en France ont connu une forte affluence des membres de la communauté pour le renouvellement de leurs passeports algériens. Les délais d’attente ont été jugés alors très long.

Actuellement, avec toutes les mesures annoncées par les autorités, la pression a diminué, mais l’affluence reste tout de même assez importante. Selon le député des Algériens de France, Abdelouahab Yagoubi, l’affluence est plutôt moyenne au niveau de l’état civil du Consulat de Pontoise.

Dans le cadre de ses actions parlementaires de proximité, le député a effectué, ce samedi 6 août, une visite au Consulat d’Algérie à Pontoise dans la région Parisienne. Sur place, il a constaté, au service d’état civil, que « le nombre de nos concitoyens était moyen par rapport au fort afflux des demandeurs de renouvellement de passeports au début de l’été ».

Une famille algérienne en France : « 750 km pour déposer une demande de visa »

Lors de sa visite dans cette représentation consulaire, l’élu s’est arrêté au niveau de la salle d’attente des demandeurs de visas. Selon lui, « il y avait un nombre important de personnes ».

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne s’agit pas de touristes étrangers. Il s’agit, en effet, « des Algériens qui n’ont pas pu recevoir leurs passeports algériens à temps et qui se sont trouvés dans l’obligation de demander des visas pour entrer dans leur pays d’origine », explique le député.

Dans ce contexte, Yagoubi a profité de l’occasion pour s’enquérir des soucis et des préoccupations de cette catégorie, « notamment le mauvais accueil et traitement et les conditions difficiles de déplacement », a-t-il écrit sur sa page Facebook.

Il cite, dans ce sens, l’exemple d’une famille algérienne venue de Cherbourg (une commune située à l’extrémité nord du Cotentin) en faisant « 750 km pour déposer une demande de visas ». Selon lui, les démarches et les contraintes liées à l’obtention des visas « les accablent financièrement et moralement ».

En effet, les membres de cette famille, citée par le même intervenant, « ne comprennent pas pourquoi ils sont soumis à l’obligation de visas pour entrer dans leur pays alors qu’ils sont citoyens algériens ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus