1. Accueil
  2. Divers
  3. France : deux imams suspendus après des prêches sur les femmes
Divers

France : deux imams suspendus après des prêches sur les femmes

Après plusieurs semaines de débats, l’Assemblée nationale française a tranché au sujet du projet de loi très controversé qui vise à ‘’promouvoir le respect des principes et des valeurs de la République’’.

Malgré toute la polémique autour de ce texte proposé par le gouvernement du président français Emmanuel Macron, la loi a finalement été adoptée ce vendredi 23 juillet 2021.

Aussitôt approuvée, cette loi est déjà entrée en vigueur et deux imams en ont fait les frais. Ils ont été suspendus de leurs fonctions en raison de prêches jugées « inacceptables ». C’est le ministre de l’Intérieur lui-même qui est à l’origine de ces deux décisions.

Les femmes accusées de manquer de pudeur

La première affaire remonte au mois de juin dernier. Le prêche d’un imam dans une mosquée à Gennevilliers dans les Hauts-de-Seine n’est pas du tout passé inaperçu. Les propos de cet imam ont été jugés contraires à l’égalité homme/femme. Il “aurait accusé les femmes de manquer de pudeur”, selon une note du ministère de l’Intérieur révélée ce samedi 23 juillet par l’agence AFP.

Son prêche visait “particulièrement ‘celles qui partagent sur les réseaux sociaux des leçons de maquillage ou des tenues qui mettent en valeur les formes de leur corps, qui sont habitées par sheitan’”, (c’est-à-dire le diable), ajoute la même source.

Une réunion avait aussitôt eu lieu entre la préfecture et le président de l’association qui gère la mosquée Ennour. Il a été décidé à la fin de cette rencontre que cet imam ne pouvait plus prêcher dans le département du 92.

Une sourate du Coran s’adressant aux épouses du Prophète

Un autre imam exerçant ses fonctions au niveau de la principale mosquée de Saint-Chamond dans la Loire a été limogé après un prêche jugé discriminatoire envers les femmes, tenu le jour de l’Aïd el Kébir devant des centaines de personnes.

Une décision qui suscite des interrogations sur l’application de la nouvelle loi. En effet, sur la vidéo partagée sur les réseaux sociaux, on entend l’imam réciter des versets de la sourate Al-Ahzab (Les coalisés) dans laquelle Dieu s’adresse aux épouses du Prophète Mohamed (QSSL). L’imam a donné sa version des faits, affirmant que ses propos pris étaient complètement sortis de leurs contextes.

Selon le site ‘’Huffpost’’, c’est la conseillère régionale RN Isabelle Surpley qui a dénoncé en premier les propos de cet imam sur ses réseaux sociaux. Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin est aussitôt monté au créneau et a pris la décision de limoger cet imam. Darmanin a également demandé à ce que son titre de séjour ne soit pas renouvelé.

Deux décisions qui arrivent alors que le gouvernement est fortement critiqué par rapport à son dernier projet de loi. Certains accusent le président français et son gouvernement de cibler la communauté musulmane à quelques mois de l’élection présidentielle.

Pour rappel, cette loi prévoit également d’autres mesures telles que la surveillance des mosquées et leurs associations.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus