1. Accueil
  2. Lieux, Plats et Traditions
  3. France : Lyon, quelques rues au doux parfum d’Algérie
Lieux, Plats et Traditions

France : Lyon, quelques rues au doux parfum d’Algérie

La France et son importante communauté originaire d’Algérie est le pays qui concentre le plus de quartiers algériens. La plupart de ses grandes villes disposent d’un secteur ou à minima de quelques rues aux senteurs algériennes. C’est aussi le cas de Lyon, qui a également son quartier à influence algérienne.

On a tendance à oublier que Lyon, troisième ville de France a également une importante communauté d’origine algérienne. Bien sûr elle ne rivalise pas avec Paris ou Marseille, toutefois l’immigration algérienne à Lyon est très ancienne, elle y est implantée depuis les années 50, avec une venue importante des travailleurs algériens, qui plus tard ont été rejoints par leur famille. Aussi son consulat algérien qui couvre toute la région Rhône-Alpes Auvergne, fait de Lyon, un repère pour de nombreux membres de la diaspora algérienne. 

Son quartier algérien est situé à la Guillotière dans le 7e arrondissement. A quoi ressemble-t-il ? Le quartier borde le Rhône et se situe non loin de l’hypercentre de Lyon. Pas de drapeau algérien affiché à toutes les fenêtres, bien au contraire, ce secteur est plutôt métissé et n’a pas seulement une identité algérienne mais plutôt cosmopolite. On y trouve des immeubles à style haussmannien mais on sent une atmosphère d’ailleurs. Si vous avez encore un doute sur l’algérianité de ce quartier, vous n’en douterez plus lorsque vous verrez que ce quartier est barricadé et encerclé par des policiers les soirs de grands matchs de l’Équipe Nationale d’Algérie. C’est un sacré indice !

Articles en Relation

Un sviti et un café !

C’est la rue de Marseille – encore un lien avec la prétendue 49e wilaya – qui regroupe le plus de commerces à tendance algérienne. Vous y trouverez par exemple l’un des rares restaurants à servir des spécialités de toute l’Algérie, promettant un voyage à travers toutes les régions du pays. Le restaurant “L’Air du Pays” en référence à cette phrase en arabe que l’on emploie lorsque l’Algérie nous manque : ريحة البلاد. Ce restaurant  est très apprécié car il sert des plats variés, par exemple, il rend hommage à Bou Saada, l’une des portes du désert, en proposant le célèbre sviti pimenté ou encore une chakhchoukha, comme on l’aime dans le sud-est algérien. On peut aussi y manger de la douara, ou une bonne rechta algéroise. Le menu y est même écrit en arabe pour les nostalgiques de leur langue maternelle.

Moins traditionnels, vous y trouverez aussi de nombreux fast-food halal et cafés où se retrouvent toutes les générations qui ont un lien avec l’Algérie. L’ensemble de ces lieux de restauration algériens côtoient également des établissements tunisiens, marocains ou encore indiens.

Odeur d’eucalyptus

La Guillotière est aussi le rendez-vous des femmes qui viennent soigner leur toilette pour le quotidien comme les grandes occasions. Elles y trouvent des couturières et boutiques de robes traditionnelles, de la robe kabyle au karakou.

C’est aussi à la Guillotière que vous retrouverez les traditionnels rituels du hammam. Ils sont nombreux dans le quartier et rappellent les bains et hammams populaires de quartier, lieux de rencontre et de détente. L’occasion de retrouver les vapeurs, la kessa et les odeurs d’eucalyptus est un moment privilégié pour beaucoup d’Algériens qui ont dû laisser un bout de leur culture au pays. Si Lyon ne rappelle rien de l’Algérie, la Guillotière tente de ramener à minima nos madeleines de Proust.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus