1. Accueil
  2. Visas et Immigration
  3. France : pourquoi les naturalisations d’étrangers sont en baisse
Visas et Immigration

France : pourquoi les naturalisations d’étrangers sont en baisse

Depuis 2011, le nombre de naturalisations en France est en baisse, suite à une loi qui durcit les conditions d’accès à la nationalité française. Cependant les chiffres de la naturalisation par déclaration, comme la naturalisation par mariage sont en hausse.

En France, la question des naturalisations des étrangers fait partie, avec la maîtrise de l’immigration, des sujets potentiellement explosifs. À chaque crise, le gouvernement en place est accusé d’être complaisant dans ces deux domaines.

C’est ce qui se passe actuellement. Depuis les derniers attentats près de Paris et à Nice, le gouvernement du président Macron est accusé par la droite et l’extrême droite de ne rien faire pour réduire le nombre d’immigrés dans le pays ni celui des étrangers qui accèdent à la nationalité française.

Ce que nie le gouvernement. Selon le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, les naturalisations ont largement baissé depuis le début du quinquennat d’Emmanuel Macron.

« Depuis le début du quinquennat, nous menons une politique migratoire plus ferme. Si je prends l’exemple des naturalisations, entre 2005 et 2012, c’était environ 85 000 par an. Nous en sommes à 55 000 par an depuis 2017. Nous naturalisons nettement moins », a affirmé Gérald Darmanin, cité, ce mardi 17 novembre, par L’Express (article payant).

Beaucoup moins de naturalisation en France depuis 2011

En effet, le nombre de naturalisations en France est en baisse : 30 000 naturalisations en moins, chaque année. Mais, selon L’Express, le mérite ne reviendrait pas au gouvernement actuel.

C’est en 2011 qu’une loi qui durcit les conditions d’accès à la nationalité française a été adoptée par Nicolas Sarkozy. Depuis cette adoption, les candidats à la naturalisation doivent prouver leur connaissance de l’histoire de France, de sa culture et leur maîtrise de la langue française.

Ceci a entraîné une chute des naturalisations de presque 50 % en l’espace de deux ans. En 2010, 87 033 étrangers avaient obtenu la nationalité. Mais en 2011 le chiffre tombe à 61 434 naturalisations, et à 43 067 en 2012.

Certaines dispositions de la loi ont été annulées par la Gauche, après son arrivée au pouvoir en 2021, rappelle L’Express. Mais les naturalisations sont restées à un niveau nettement inférieur à celui des années 2000, affirme le média français.

Les naturalisations par « déclaration » à la hausse 

Toutefois, même si les naturalisations par « décret », donc celle qui amène à la naturalisation d’un étranger après qu’il ait fait les démarches pour demander la nationalité française, sont en baisse, celles par « déclaration » sont en hausse. Il s’agit des naturalisations accordées suite à un mariage avec un conjoint français, ou bien par ascendants et tout ce qui tombe dans cette catégorie.

Entre 2018 et  2019, les naturalisations par décret étaient bien en baisse de 11 %, mais celles par déclaration étaient en hausse de 16,7 %, selon L’Express.

| Lire aussi : Naturalisations : les Algériens, 2e à obtenir la nationalité française

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus