1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières algériennes : une première étape avant une ouverture plus large ?
Air Algérie

Frontières algériennes : une première étape avant une ouverture plus large ?

Les autorités algériennes ont annoncé, dimanche 16 mai, une réouverture des frontières aériennes à partir du 1er juin prochain, après une longue période de fermeture.

La nouvelle a été accueillie avec soulagement par les Algériens, notamment ceux bloqués à l’étranger, qui attendaient cette ouverture depuis tellement longtemps.

Trois aéroports algériens, Alger, Oran et Constantine, accueilleront des vols internationaux à compter du 1er juin, selon un programme qui devrait être dévoilé d’ici le début de la semaine prochaine.

Reprise des vols vers l’Algérie : le programme en cours de préparation

Pour le moment, on ignore la répartition des cinq vols quotidiens annoncés par le communiqué du conseil des ministres. Une réunion est prévue ce mardi pour accélérer les préparatifs et la mise en place du programme de vols.

Pour le Professeur, Bouamra Abderrezak, spécialiste des maladies infectieuses, « l’important dans la décision des autorités, c’est l’ouverture partielle des vols ce qui est une décision scientifique ».

« Le plus important, c’est d’insister sur l’application des mesures préventives », a-t-il expliqué dans des déclarations à la télévision publique. L’expert a validé le choix des trois aéroports fait par les autorités. Des infrastructures qui vont aider à la bonne organisation de la réouverture partielle des frontières, selon lui.

Réouverture des frontières algériennes : une première étape

Le Pr Bouamra n’a pas hésité à se projeter vers l’avenir avec un certain optimisme évoquant même une réouverture totale.

« La réussite de cette réouverture partielle est la responsabilité de tous afin de maitriser le volet organisationnel, pour atteindre une autre étape et pourquoi pas la réouverture totale », explique-t-il en insistant sur l’encadrement des passagers qui vont entrer en Algérie.

« Il y aura une ouverture partielle. Nous allons regarder l’évolution de la situation sanitaire. Les décisions (concernant les frontières) seront prises en fonction de cette évolution. Mais ces décisions ne peuvent pas être anticipées actuellement », explique pour sa part Dr Lyes Akhamouk, membre du comité scientifique sur El Bilad TV.

Le Professeur Rachid Belhadj, chef de service de médecine légale de l’hôpital Mustapha Bacha d’Alger s’est montré quelque peu prudent quant à une réouverture totale des frontières.

« Actuellement, il n’est pas possible d’ouvrir totalement l’espace aérien. L’ouverture partielle est une bonne décision d’autant plus que le virus est encore présent et tout le monde sait par quel moyen il est entré en Algérie », prévient-il dans des déclarations faites à la radio nationale.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus