1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières, vols Air Algérie : les propositions du Dr Bekkat Berkani
Air Algérie

Frontières, vols Air Algérie : les propositions du Dr Bekkat Berkani

Les frontières algériennes sont fermées depuis presque 14 mois. Depuis le 1er mars dernier, même les vols de rapatriement qui étaient opérés par la compagnie aérienne Air Algérie sont suspendus jusqu’à nouvel ordre après l’apparition de cas des nouveaux variants en Algérie.

Le 27 avril dernier, le président Abdelmadjid Tebboune, après une réunion consacrée à la crise sanitaire, a ordonné le « maintien de la fermeture des frontières terrestres, maritimes et aériennes ». En l’absence de vaccins en quantités suffisantes, l’Algérie se dirige vers un maintien de ses frontières fermées pendant encore quelques mois.

À l’étranger, cette idée fait son chemin parmi les professionnels. « En Algérie, l’ouverture des frontières semble loin », a expliqué Nicolas Henin, directeur général adjoint commercial et marketing de Transavia France, dans un entretien publié ce vendredi par le média spécialisé L’Echo Touristique.

La colère de la diaspora algérienne

Chez Air Algérie, il n’y actuellement aucun signe de préparatifs en cours pour une éventuelle reprise prochaine des vols. Les Algériens se dirigent vers un nouvel été sans voyage. Des milliers d’Algériens restent bloqués à l’étranger.

À l’étranger, la colère monte parmi les membres de la diaspora. Début mai, un collectif regroupant plusieurs associations d’Algériens de l’étranger a dénoncé la suspension des vols de rapatriement. Le collectif a appelé les pouvoirs publics à autoriser des vols de la compagnie nationale Air Algérie.

Face à cette situation, les autorités sont face à une équation difficile : comment ouvrir les frontières alors que la campagne de vaccination n’a pas encore démarré ?

« La fermeture nous a préservés »

Dr Bekkat Berkani, membre du comité scientifique, rappelle que la fermeture des frontières est l’une des réponses dont dispose l’Algérie face au virus. « La fermeture nous a préservés », a-t-il dit, dans un entretien, ce samedi 8 mai, au site TSA.

Le membre du comité scientifique rappelle que la fermeture des frontières est décision politique. « Maintenant, pour combien de temps ? » s’interroge-t-il. « Une chose est certaine, on ne va pas garder nos frontières fermées ad vitam aeternam, mais il n’est pas question d’ouvrir d’un coup au risque d’y avoir un rush tellement important qu’on n’arriverait pas à contrôler la situation sur le plan sanitaire », explique-t-il.

Dr Bekkat Berkani se dit favorable à une ouverture des frontières au cas par cas. Dans le sens Algérie – étranger pour ceux qui doivent « partir pour plusieurs raisons (travail, soins, etc.) », a-t-il dit.

Dans le sens étranger – Algérie, « les situations exceptionnelles, doivent être traitées au cas par cas », explique-t-il. « Les Algériens ont le droit de rentrer dans leur pays tout en respectant les conditions sanitaires », à savoir un test PCR avant l’embarquement et une quarantaine obligatoire une fois en Algérie.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus