1. Accueil
  2. Divers
  3. Isabelle Adjani, sa déclaration d’amour pudique à l’Algérie
Divers

Isabelle Adjani, sa déclaration d’amour pudique à l’Algérie

Isabelle Adjani, actuellement à l’affiche du film Sœurs, réalisé par Yamina Benguigui et qui se déroule en partie en Algérie, est revenue sur son lien avec le pays de son père.

Très pudique sur ses racines algériennes, Isabelle Adjani les évoque rarement sans pour autant les cacher. Cette semaine, l’actrice française s’est quelque peu livrée sur l’émotion que lui suscite l’Algérie.

À l’occasion de la tournée de promotion autour du film qui raconte l’histoire de trois sœurs franco-algériennes de retour en Algérie, Isabelle Adjani a confié à plusieurs médias français son attachement aux origines de son père algérien.

Un lien indéfectible à l’Algérie

Sur le plateau de C à Vous, aux côtés de Rachida Brakni et Yamina Benguigui, Isabelle Adjani s’est confiée avec pudeur sur l’intimité qu’elle a avec l’Algérie. Elle a évoqué ses “racines volantes”. Son métissage est ancré en elle et elle n’a jamais envisagé de choisir de les écarter ou d’en choisir une en particulier.

En parlant du scénario du film qu’elle porte avec fierté, l’actrice évoque l’Algérie avec émotion, des larmes dans la voix qui vont parfois jusqu’à la laisser muette. À travers l’histoire imaginée par Yamina Benguigui, Isabelle Adjani s’est reconnue dans ce long-métrage.

Afin d’appuyer son propos Isabelle Adjani a fait la lecture d’un extrait du livre L’or du temps, dans lequel un extrait lui est consacré. C’est ce morceau de texte évoquant sa diversité et la difficulté de jongler avec, surtout entre les deux pays que sont l’Algérie et la France, qui a ému l’actrice. À travers ces mots d’un autre auteur, Isabelle Adjani explique avec subtilité ce qu’elle ressent vis-à-vis de l’Algérie.

En parler peu, mais bien

Malgré la force de ses origines dans son parcours personnel Isabelle Adjani a toujours été discrète par rapport à ses racines algériennes et kabyles. Dans le magazine ELLE, Isabelle Adjani explique qu’elle a un “regard extérieur de l’Algérie”, car elle connaît peu sa famille algérienne. Cela n’empêche pas qu’elle a totalement conscience d’être liée d’une manière ou d’une autre à ce pays.

Pour l’actrice, cette gêne à évoquer son intimité avec l’Algérie s’explique également car “la culture algérienne est très éprise de secret, se raconter est de l’indécence”. Et de préciser : “Petite, on me disait de ne rien raconter à personne et, dans mes premières interviews, j’avais l’impression de trahir mon père.”

La star franco-algérienne voit l’Algérie comme un pays “impénétrable” et il semblerait que cette opacité ait également impacté sur son histoire personnelle.

Un pays en héritage

Le film Sœurs actuellement à l’affiche en France est inspiré de la vie de Yamina Benguigui. Ces trois sœurs ont perdu la trace de leur frère, enlevé dans le passé par leur père et ramené en Algérie.

Les trois sœurs incarnées par Rachida Brakni, Isabelle Adjani et Maïwenn apprennent que leur père est mourant et y voient leur dernière chance de le revoir afin qu’il leur révèle où se trouve leur frère.

Les trois femmes se rendent en Algérie, un pays qu’elles ne connaissent plus ou pas, en prise à des bouleversements sociologiques et politiques. Embarquées dans ce tourbillon, elles devront trouver leur place dans cette société à laquelle elles appartiennent seulement par leur ADN.

Ce film a replongé non seulement Isabelle Adjani, mais aussi Rachida Brakni et Yamina Benguigui dans une recherche de l’origine et un questionnement à ce qu’il reste culturellement et intellectuellement chez une personne qui hérite d’un pays mais qui n’y vit pas.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus