1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. L’Algérie doit-elle maintenir ses frontières fermées ?
Air Algérie

L’Algérie doit-elle maintenir ses frontières fermées ?

C’est désormais officiel : les autorités algériennes ont décidé de suspendre les vols de rapatriement vers l’Algérie à compter du 1er mars pour une durée d’un mois. Seuls les vols des compagnies étrangères opérés à partir d’Algérie vers l’étranger sont autorisés.

Les vols Air Algérie au départ de l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle seront suspendus à compter du 1er mars. « Tous les vols programmés jusqu’au 18 février affichent complets », a précisé l’ambassade d’Algérie en France dans une note datée de mercredi 24 février.

Les autorités algériennes n’ont pas expliqué les raisons de cette décision brutale. Mais elle serait officiellement liée à l’inquiétante situation épidémiologique qui prévaut en Europe et notamment en France où les variants représentent désormais la moitié des nouveaux cas de contaminations.

Les frontières doivent-elles rester fermées ?

Cette décision a été prise sans l’aval du Comité scientifique. « Il s’agit d’une décision régalienne d’ordre politique », a expliqué Dr Berkani Bekkat, membre du Comité scientifique, dans une déclaration, ce mercredi 24 février, à visa-algerie.com.

Mais des membres du Comité la soutiennent. Pour Dr Bekkat Berkani, « la suspension des vols peut être une bonne décision dans la mesure où le variant représente plus de la moitié des cas en France ».

Pour sa part, le professeur Mohamed Belhoucine est favorable à une telle mesure. Selon lui, la décision de maintenir les frontières fermées depuis le 17 mars 2020 a prouvé son efficacité et a évité à l’Algérie des situations plus délicates.

« J’avais dit à l’époque quand des voix critiquaient l’attitude algérienne que la fermeture des frontières nous avait probablement protégés de l’importation de nouveaux cas et donc de plus importantes vagues de flambée épidémiques chez nous », explique le Pr Belhoucine dans un entretien publié mercredi par le site TSA – Tout sur l’Algérie.

Le spécialiste estime, par ailleurs, qu’il faudrait maintenir cette mesure notamment pour protéger le pays des différents variants de la covid-19 qui se propagent plus rapidement que la souche d’origine du virus.

« Il devient impérieux de protéger le plus longtemps possible de l’introduction de l’un ou des deux mutants », ajoute-t-il en citant les exemples de pays qui ont connu des hausses considérables de cas de contamination après avoir ouvert les frontières à l’image du Maroc et de la Tunisie notamment.

« Même les pays qui ont ouvert leurs frontières sont en train de les fermer sinon totalement, au moins en mettant des conditions draconiennes. Ce qui équivaut littéralement à une fermeture des frontières », rappelle le Pr Belhoucine qui explique que la fermeture des frontières fait partie des « outils de lutte » contre la pandémie.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus