1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Maroc : les restrictions allégées, mais seulement pour les voyageurs marocains
Voyages et Tourisme

Maroc : les restrictions allégées, mais seulement pour les voyageurs marocains

Les protestations des Marocains de l’étranger ont très vite été entendues par les autorités qui ont décidé de faciliter leur venue malgré le retour accru des contaminations de covid-19.

Le Maroc a récemment modifié sa liste B qui réunit les pays qu’il estime en situation sanitaire difficile. Parmi les nouveaux pays de cette liste restrictive on retrouve la France, le Portugal et l’Espagne, des pays réunissant une grande partie de la diaspora marocaine établie à l’étranger.

L’intégration à la liste B implique que tous les voyageurs en provenance des pays listés s’isolent durant 10 jours dans un hôtel proposé par les autorités. L’hébergement et le transfert à l’hôtel a un coût supporté par les voyageurs.

Articles en Relation

La mesure, entrée en vigueur ce mercredi 14 juillet, a suscité de nombreuses critiques au sein des communautés marocaines établies dans ces pays. Beaucoup de Marocains avaient déjà acheté leurs billets sans savoir qu’ils seraient contraints à l’isolement et à leurs propres frais.

Une fronde s’est mise en place et a porté ses fruits puisque les voyageurs d’origine marocaine ont finalement obtenu le droit à un allégement de cette nouvelle condition d’entrée au Maroc.

Articles en Relation

Voici le rappel des nouvelles mesures pour les voyageurs en provenance de la liste B

  • Les Marocains non vaccinés

Ceux voyageant depuis des pays de la liste B sont désormais autorisés à n’observer que 5 jours d’isolement, avec la possibilité de l’effectuer à leur domicile au Maroc.

À l’issue de cet isolement adapté ils doivent effectuer un test antigénique prouvant qu’ils ne sont pas porteurs du virus. En outre, les passagers doivent présenter un test PCR négatif de moins de 48h avant d’embarquer.

  • Les Marocains ayant reçu deux doses de vaccins

Les personnes vaccinées doivent présenter une preuve de vaccination totale effectuée deux semaines avant l’embarquement mais sont exemptées du confinement. Ils doivent également présenter un test PCR négatif de moins de 48 avant l’embarquement.

  • Les étrangers en provenance de la liste B

En revanche, l’allégement de cette restriction ne concerne pas les non-citoyens marocains. Tous les étrangers doivent présenter un test PCR négatif de moins de 48h avant l’embarquement.

Les étrangers non vaccinés doivent en plus s’isoler durant 10 jours dans l’un des hôtels agréés par l’État marocain à leurs propres frais. Leur sortie de confinement est conditionnée à la réalisation d’un nouveau test PCR négatif.

Soulagement au sein de la communauté marocaine à l’étranger

Cet assouplissement a été très bien accueilli par les Marocains venant des pays de la liste B. Un confinement à domicile de 5 jours permet aux voyageurs de retrouver leurs proches dès leur arrivée au Maroc.

Beaucoup de Marocains vivant à l’étranger attendent depuis l’été 2019 de retrouver leur famille dont ils ont été coupés en raison de la pandémie.

Le passage soudain de nouveaux pays sur la liste B avait été vécu comme une injustice, notamment de la part des Marocains vivant en France et en Espagne. Tous n’ont pas eu accès à la vaccination ou eu le temps de se faire totalement vacciner avant leur voyage au Maroc. De plus, beaucoup ont dénoncé le coût financier et personnel élevé qu’implique un isolement de 10 jours.

Quelques réactions sceptiques

L’aménagement de cette mesure a toutefois suscité quelques interrogations auprès des internautes d’origine marocaine. Malgré la satisfaction de voir le Maroc favoriser la venue de ses ressortissants, beaucoup ont dénoncé une discrimination à l’égard des étrangers qui constituent un vivier important pour le tourisme marocain.

D’autres ont demandé des précisions quant au statut “de citoyen marocain”, ne sachant pas si les autorités marocaines reconnaîtront d’autres documents officiels que le passeport marocain.

En effet, beaucoup de Marocains vivant à l’étranger n’ont pas nécessairement demandé des documents de voyage marocain, présentant habituellement leurs pièces d’identité étrangères.

Confinement et différences de traitement inévitables

Le Maroc, dont l’incidence de covid-19 a fortement augmenté en juillet, voit une corrélation avec la réouverture de ses frontières effective depuis le 15 juin. Le pays, contraint de mettre une croix sur le tourisme depuis l’année dernière, veut avant tout favoriser le retour de ses citoyens tout en conservant un niveau de sécurité sanitaire.

Le confinement a été le meilleur compromis pour tous mais de perpétuels ajustements sont nécessaires face aux multiples cas particuliers que connaît la communauté marocaine à l’étranger.

Par ailleurs, il faut rappeler que les voyageurs en provenance des pays de la liste A peuvent accéder au Maroc sans confinement obligatoire. Ils doivent seulement présenter une preuve de schéma vaccinal complet ou un test PCR négatif de moins de 72h.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus