1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Omicron en Algérie : quels risques pour les voyageurs ?
Voyages et Tourisme

Omicron en Algérie : quels risques pour les voyageurs ?

L’Algérie n’a pas échappé à la vague Omicron. Le pays connaît depuis plusieurs jours une recrudescence des cas du covid-19 et retrouve des chiffres semblables à ceux de l’été dernier.

Les experts avaient prévenu dès décembre quand les cas ont commencé à connaître une courbe ascendante que l’Algérie se dirigeait vers la quatrième vague. Désormais, cette nouvelle vague est bien là.

Ce mercredi 19 janvier, le nombre de cas a explosé avec 500 de plus que ceux de la veille, à 1359 nouvelles contaminations. C’est dans ce contexte explosif que les autorités publiques ont évoqué les défaillances du contrôle aux frontières.

Air Algérie : la Présidence n’écarte pas une réduction du nombre de vols

« Il a été noté que certains vols à destination de l’Algérie ont enregistré un grand nombre de cas de contaminations au covid-19 », peut-on lire dans le communiqué de la présidence de la République publié ce mercredi.

On se dirige probablement vers un nouveau tour de vis au niveau des frontières au vu de la situation sanitaire qui prévaut tant en Algérie que dans les pays desservis par les vols autorisés.

Voyager à l’heure actuelle, c’est s’exposer au risque de se faire contaminer notamment par le variant Omicron dont la contagiosité est très forte selon les experts. En plus du risque sanitaire, il y a la probabilité de se retrouver bloqué à l’étranger ou en Algérie, avec des coûts de séjour supplémentaires.

Voyager de et vers l’Algérie : ce qu’il faut prévoir

Dans le cas où un passager au départ d’Algérie est détecté positif une fois arrivé à l’étranger, il risque tout simplement de connaître des mésaventures qu’il vaudrait mieux prévoir.

Si quelqu’un voyage d’Algérie vers la France par exemple, il doit tout simplement prévoir des frais supplémentaires au cas où il serait infecté par le virus, ce qui le contraindrait à prolonger son séjour et de différer son retour en Algérie jusqu’à ce qu’il soit testé négatif. Car aucun voyageur positif au covid-19 n’est autorisé à rentrer en Algérie.

Il doit aussi anticiper une éventuelle hospitalisation, en cas d’aggravation de son cas. En France, les frais d’hospitalisation sont très élevés pour les personnes qui ne disposent pas de la sécurité sociale locale.

Idem pour les passagers entrants en Algérie qui sont tenus de présenter un test PCR de 36h avant le départ et de subir un test antigénique à leur arrivée.

Si on est détecté positifs à l’aéroport ou même après, le retour vers le pays de résidence pourrait être reporté jusqu’à son rétablissement. Car tous les pays desservis par les vols au départ d’Algérie exigent un test PCR négatif pour les voyageurs.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus