1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Port d’Alger : « 10 à 12 h » d’attente pour les passagers
Voyages et Tourisme

Port d’Alger : « 10 à 12 h » d’attente pour les passagers

Tout comme Air Algérie, Algérie Ferries s’attend à une augmentation du nombre de ses liaisons internationales dans les prochains jours. Le ministère des transports devrait faire l’annonce dans quelques jours.

Mais avant de penser à l’augmentation, il faut d’abord régler les problèmes enregistrés sur les liaisons opérées depuis la réouverture des frontières. Parmi eux : celui des délais d’attente au port d’Alger, au départ comme à l’arrivée des bateaux.

Port d’Alger : une attente interminable pour les passagers

Le problème a été soulevé cette semaine, lors de l’audition de Kamel Issaad, PDG d’Algérie Ferries par la commission des affaires étrangères à l’APN. C’est le député de la communauté en France, Tawfik Khedim qui a évoqué la différence dans le traitement dans le port de Marseille en comparaison avec Alger.

« Quand un bateau arrive en France, tu passes cinq minutes pour sortir du port, sans exagération. Malheureusement, chez nous, il faut dix ou douze heures pour sortir du port. Il faut trouver des solutions », a regretté le député des Algériens de France.

Il est vrai que les contrôles à l’arrivée comme au départ prennent un temps exagéré à la gare maritime du port d’Alger. Le problème a été soulevé dans les autres ports opérationnels également.

Port d’Alger : différence de traitement entre Algérie Ferries et Corsica Linea

Les passagers passent plusieurs heures pour sortir, notamment ceux qui voyagent avec les véhicules. Au départ, c’est pareil. Les navires partent avec un énorme retard au départ, surtout à Alger.

Le 21 février dernier, une importante opération de polices’est déroulée au port d’Alger. Des saisies de produits alimentaires destinés au marché français ont été opérées par la BRI sur le navire Badji Mokhtar 3. La lutte contre ce genre de trafic expliquerait en partie la lenteur des procédures au départ.

Par ailleurs, le président de la commission des affaires étrangères a dénoncé la différence de traitement réservé aux navires à l’arrivée au port d’Alger. « Ce qui me fait mal au cœur, c’est qu’au port d’Alger quand les navires français arrivent, ils ont toutes les facilités, mais quand c’est le Badji Mokhtar ça bloque », s’est offusqué Mohamed Hani.

Les autorités concernées sont appelées par les membres de la commission à trouver des solutions pour rendre les contrôles plus fluides afin de permettre l’augmentation du nombre des traversées.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus