1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Réouverture des frontières et reprise des vols : les suggestions d’un membre du Comité scientifique
Air Algérie

Réouverture des frontières et reprise des vols : les suggestions d’un membre du Comité scientifique

Les frontières algériennes sont toujours fermées. Depuis le 17 mars, les avions de la compagnie Air Algérie sont également cloués au sol. Sur les réseaux sociaux, la pression monte.

Cela fait plus de six mois depuis que les frontières de l’Algérie sont fermées. Depuis le 17 mars dernier, vols et les liaisons maritimes sont suspendus.

Air Algérie a effectué plus d’une centaine de vols depuis mars dans le cadre des opérations de rapatriement. La quatrième et dernière phase de rapatriement a pris fin le 11 septembre dernier.

Depuis, aucune date n’a été avancée ni pour une éventuelle cinquième phase ni concernant la réouverture des frontières. Or, selon nos informations, plus de 4500 Algériens seraient toujours bloqués à l’étranger. À ce chiffre, s’ajoutent les binationaux et les Algériens résidents à l’étranger qui ont besoin d’effectuer des voyages pour diverses raisons.

Appel à une ouverture « partielle » des frontières

Ce dimanche, ils étaient plusieurs dizaines à avoir fait le déplacement à l’aéroport de Marseille, avec l’espoir d’embarquer sur le vol d’Air Algérie. Or, comme nous l’avions indiqué, ce vol était réservé aux joueurs et au staff de l’USM Alger.

Sur les réseaux sociaux, la pression monte. Des personnalités politiques, à l’image du député de l’émigration Noureddine Belmeddah, appellent également à rouvrir les frontières, même « partiellement » pour les cas jugés urgents.

Les autorités mettent en avant l’argument sanitaire. « Pour le moment aucune date ne peut être fixée (…) L’État a le devoir d’assurer à sa population la santé et la sécurité. Et c’est dans cette optique que l’État veille à l’évolution de la situation sanitaire dans le pays et dans le monde et écoute le comité scientifique (…) », a expliqué jeudi soir le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, sur l’ENTV.

Air Algérie doit préparer un protocole

Pour leur part, les membres du Comité scientifique de surveillance de l’épidémie du Covid-19 sont prudents. Mais ils rappellent qu’ils n’ont qu’un avis consultatif. La décision revient aux hautes autorités du pays.  Jusqu’à ce dimanche, le Comité scientifique n’avait pas « été saisi » au sujet de la réouverture des frontières, a affirmé Dr Mohamed Bekkat Berkani, membre dudit comité, dans une déclaration sur site TSA.

Dr Bekkat Berkani a saisi cette occasion pour détailler le processus. Les autorités du pays doivent « d’abord décider d’une date de l’ouverture du ciel interne (vols domestiques) » et de la fréquence des vols, ajoutant qu’à « ce moment-là, Air Algérie viendra avec un protocole sanitaire que nous (au comité scientifique) allons discuter et confirmer ».

« On ne peut pas discuter comme ça, dans l’absolu », a-t-il expliqué, citant l’exemple le référendum sur la constitution. Les autorités ont fixé la date du 1er novembre 2020 pour sa tenue. À la suite de quoi un protocole sanitaire a été présenté au comité scientifique qui l’a validé.

Selon Dr Bekkat Berkani, cette démarche reste valable pour toute autre action y compris la rentrée scolaire.

Articles en Relation

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus