1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Reprise des vols : Air Algérie attend la décision du président de la République
Air Algérie

Reprise des vols : Air Algérie attend la décision du président de la République

Depuis le 17 mars dernier, les avions de la compagnie aérienne nationale Air Algérie sont cloués au sol et les frontières algériennes sont fermées. Le porte-parole d’Air Algérie s’exprime sur la reprise des vols.

Il y a six mois, le 17 mars dernier, l’Algérie fermait ses frontières et suspendait les liaisons aériennes et maritimes. La mesure a été prise dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19. L’Algérie enregistrait ses premiers cas et ils étaient tous « importés » d’Europe.

Depuis les avions de la compagnie Air Algérie sont cloués au sol. En Tunisie, au Maroc et en Europe, les compagnies ont repris les vols. Mais pas Air Algérie. La compagnie nationale a effectué plus d’une centaine de vols de rapatriements. La quatrième et dernière phase de rapatriement s’est achevée vendredi 11 septembre, avec un vol Orly-Alger.

Depuis, c’est le flou total. Y aura-t-il une autre phase de rapatriement ? Air Algérie va-t-elle reprendre les vols réguliers ? Personne ne semble avoir de réponse à ses questions.

Les préparatifs se poursuivent

« Aucune date pour la reprise des vols nationaux ou internationaux n’est encore fixée (…) La décision de la réouverture des frontières et de l’espace aérien national relève des prérogatives du président de la République. À l’heure actuelle, nous n’avons encore reçu aucune information précisant une probable reprise des vols », a déclaré Amine Andaloussi, porte-parole de la compagnie nationale Air Algérie, mardi 15 septembre, dans un entretien accordé au site électronique arabophone Sabq Presse.

Andaloussi a toutefois assuré que « les préparatifs pour la reprise de l’activité se poursuivent toujours au niveau d’Air Algérie, notamment concernant la désinfection des avions, la formation du personnel naviguant pour la période de l’après-pandémie et la mise à jour des billets et des réservations ».

Le porte-parole d’Air Algérie n’a pas exclu l’organisation de nouveaux vols pour le rapatriement d’étudiants algériens bloqués à l’étranger. Mais « la décision pour l’organisation de nouveaux vols de rapatriement relève également des prérogatives du Président de la République » a-t-il encore déclaré à nos confrères de Sabq Presse.

Priorité aux détenteurs de billets et de réservations

Le porte-parole d’Air Algérie a tenu à rassurer les détenteurs de billets et de réservations en affirmant qu’ils seront « prioritaires lors de la reprise des vols ».

Les pertes financières d’Air Algérie depuis le début de la pandémie du Coronavirus et la suspension des vols en date du 17 mars dernier, à plus de 38 Milliards de dinars. Des pertes qui risquent de franchir le seuil 89 milliards de dinars à la fin de l’année en cours, selon les chiffres du ministère des Finances.

| Lire aussi : « L’ouverture des frontières en Algérie est une question très compliquée »

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus