1. Accueil
  2. Actualités
  3. Réouverture des frontières : la prudence des membres du Comité scientifique
Actualités

Réouverture des frontières : la prudence des membres du Comité scientifique

Faut-il rouvrir les frontières alors que l’Algérie enregistre une baisse des contaminations au Covid-19 ? L’un après l’autre, les membres du Comité scientifique se montrent prudents.

Alors que le Comité scientifique de suivi de l’évolution du COVID-19 en Algérie pourrait être amené à donner son avis, dès cette semaine, sur la question de la réouverture des frontières, ses membres continuent de s’exprimer sur la question.

Dernière intervention en date : celle du Professeur Noureddine Smail qui s’est exprimé dans un entretien à TSA, ce dimanche 13 mars. Il a rappelé que la situation sur le plan épidémiologique en Algérie connait une tendance baissière. Les contaminations sont, en effet, au plus bas depuis le 26 juin, avec 255 nouveaux cas positifs annoncés ce dimanche.

Mais, pour autant, il n’est pas question d’aller immédiatement vers la réouverture des frontières, laisse entre Pr Smail. « Ça va dépendre (…) de la situation épidémiologique qui semble, malgré la réouverture des plages et de certaines mosquées, contrôlée et maitrisée », a-t-il expliqué.

Recrudescence en France

Il ajoute : « On voit bien qu’il y a une recrudescence dans certains pays avec lesquels nous avons beaucoup d’échanges. Si on prend l’exemple de la France, on voit qu’il y a une situation où il y a beaucoup de cas. Mais il faut faire remarquer qu’il y a une certaine diminution de la virulence du Covid (…). Et la réouverture des frontières va être réfléchie par rapport à tous ces paramètres ».

Professeur Noureddine Smail rejoint ainsi, dans l’analyse de la situation, le Professeur Riad Mehyaoui et le docteur Mohamed Bekkat Berkani, également membres du Comité scientifique. En résumé : la situation s’améliore en Algérie mais cela n’est pas le cas partout dans le monde, notamment dans les pays avec lesquels nous avons beaucoup d’échanges, à commencer par la France.

Une prudence qui suggère que le Comité se prononcerait soit en faveur d’un maintien des frontières fermées ou, dans le meilleur des cas, une réouverture limitée aux pays qui présentent une situation épidémiologique similaire à celle de l’Algérie. Dans ce cas, une liste rouge serait mise en place et plusieurs pays, notamment en Europe, vont sans doute y figurer.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus