1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Témoignage : récit d’un vol Air Algérie qui se déroule bien
Air Algérie

Témoignage : récit d’un vol Air Algérie qui se déroule bien

Une fois n’est pas coutume, nous avons reçu un retour d’expérience positif sur un vol Air Algérie qui a fait Alger – Paris.

Les coups de gueule affluent tellement sur les compagnies aériennes que l’on en oublierait presque comment un bon vol se déroule. Rares mais existants, voici le récit positif d’un voyage à bord d’Air Algérie :

“Mon vol est programmé le 20 septembre. Le départ est prévu à 7 h 15 dAlger pour une arrivée à Paris CDG à 10 h 45 heure française. J’ai réservé mon billet en promotion sur le site d’Air Algérie quelques semaines auparavant. J’ai pu le trouver facilement, comme il n’y a pas une forte demande en cette fin septembre.

Une nuit à l’aéroport d’Alger

Je suis arrivée à l’aéroport international de Houari Boumediene à 1 h du matin car je venais de loin et ne voulais pas rater le dernier check in. L’aéroport était plutôt calme, si ce n’était pour les quelques dizaines de personnes qui avaient un vol tardif.

Une fois le premier scanner passé, je me suis installée dans une des deux cafétérias ouvertes à cette heure de la nuit. Il n’y avait pas grand-chose à faire pour passer le temps. Malheureusement, il n’y avait aucune boutique souvenirs d’ouverte avant 6 h, par exemple.

Je n’avais d’autre choix que d’attendre assise, mon expresso à 250 dinars sur la table et mon amie en face de moi à parler de tout ce qui n’allait pas dans le monde. 

Vers 4 h du matin, l’aéroport commence à s’animer, avec l’ouverture de l’enregistrement du vol précédant le mien. Une queue qui semble interminable s’est formée aux guichets d’Air Algérie, annonçant un vol bien rempli.

Le mien ne fait pas exception lorsque, une heure et demie plus tard, je me dirige à mon tour vers l’enregistrement. Il me fallut une vingtaine de minutes pour accéder au guichet.

À 6 h du matin, passage à la douane avant d’embarquer. N’ayant rien à déclarer, je me dirige rapidement vers la porte d’embarquement. Après un petit incident technique dont on ignore la nature, on peut enfin accéder à l’avion, où chacun a pris sa place en attendant le décollage.

Décollage au lever du soleil

Sans une minute de retard, l’avion prend son élan sur la piste de décollage, avec de quitter l’aérodrome avec grâce. Si on a pu observer les premières minutes de l’aurore alors qu’on était au sol, les premiers rayons du soleil nous accueillent dans le ciel.

Un beau soleil éclaire ce matin d’automne, annonçant un vol sans trop de turbulences. En effet, les deux heures qui ont suivi se passent dans le calme, si bien que j’ai dormi pendant la moitié du vol.

Un petit déjeuner copieux à bord du vol Air Algérie

Trente minutes après le décollage, le petit-déjeuner nous est servi. Au menu : un plateau plutôt bien garni et un sourire de l’équipage. J’ai été surprise de retrouver un aussi bon service après les photos des repas d’Air Algérie qui ont circulé pendant tout l’été.

Le petit-déjeuner est constitué de viennoiseries, accompagnées de beurre et de confiture de figues, des dattes, du café au lait, du jus et une bouteille d’eau. Pour la touche salée : une omelette au poulet bien chaude et un morceau de pain.



Un atterrissage en douceur à Paris

Quelques minutes après que le pilote ait annoncé « l’atterrissage imminent » de l’appareil, l’avion se pose, tout en douceur, sur la piste d’atterrissage, avant de se diriger vers le terminal, annonçant la fin du voyage.

“Ils sont forts, hein ?”, commente mon voisin de siège, visiblement content. En effet, nous n’avons même pas senti l’impact des roues lorsque l’avion a touché le sol français. Impressionnant, compte tenu du poids du gros porteur dans lequel nous nous trouvions.  

Un avis que partage un autre passager, assis un siège plus loin : “Je suis venu des États-Unis en Algérie. Je peux confirmer qu’aucun pilote des autres compagnies ne réussit à poser l’avion comme ça !”

À 10 H 20, soit 25 minutes en avance, nous débarquons au terminal 2A de l’aéroport de Roissy. Après avoir passé la PAF et avoir récupéré ma valise, une heure plus tard, je me dirige vers la station RER de l’aéroport. Le séjour à Paris peut enfin commencer.”

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus