1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Tunisie : des touristes chinois particulièrement exigeants
Voyages et Tourisme

Tunisie : des touristes chinois particulièrement exigeants

L’année 2020 est une année à oublier pour le tourisme tunisien. Le secteur vient de connaître l’une de ses pires crises. Malgré l’ouverture de ses frontières dès le 27 juin, soit bien avant les pays de l’Union européenne, la Tunisie n’a accueilli que très peu de touristes étrangers cet été.

La rentrée n’a pas été meilleure : malgré les nombreuses incitations et un assouplissement des conditions d’accès en Tunisie, les touristes étrangers se font toujours désirer. Pour ne rien arranger, les frontières algériennes demeurent hermétiquement fermées. Habituellement, les touristes algériens représentent plus d’un tiers des visiteurs étrangers.

La Tunisie convoite les touristes chinois

Avec l’arrivée des vaccins, l’activité touristique pourrait reprendre progressivement en 2021.  La Tunisie espère profiter de cette reprise. Le pays table également sur l’arrivée de touristes chinois qu’il convoite. En 2019, la Tunisie avait reçu près de 30.000 touristes venus de Chine. Le pays compte augmenter ce chiffre, notamment via des actions ciblées.

Articles en Relation

En septembre dernier, la Tunisie a pris part, avec 50 autres pays, au Salon international du tourisme en Chine. Mais les touristes chinois seraient particulièrement exigeants, explique le média tunisien Webmanager ce mardi 29 décembre.

En Tunisie, le touriste chinois n’est pas attiré par les complexes touristiques installés près des plages, souligne la même source. « Les Chinois adorent visiter les fermes, les sites agricoles, les champs de viticulture, le Sahara et surtout les sites archéologiques. À titre indicatif, des touristes chinois auraient visité Sfax parce qu’ils ont entendu que Sfax abriterait la plus ancienne huilerie de Tunisie », détaille le média tunisien.

Tunisie : les trois exigences des touristes chinois

Les touristes chinois seraient prêts à venir en Tunisie mais à certaines conditions. Les professionnels chinois du tourisme ont transmis, via des canaux diplomatiques, plusieurs demandes à la partie tunisienne.

Première exigence : la langue. « Les Chinois seraient fermes sur cette question », explique le média tunisien. Ils veulent que leurs interlocuteurs et les guides qui accompagnent les groupes de touristes puissent s’exprimer dans la langue chinoise.

Deuxième condition : les touristes chinois veulent pouvoir manger comme en Chine. Ils souhaitent la présence de restaurants chinois un peu partout en Tunisie.

Troisième exigence : l’hébergement. Les touristes chinois qui choisiraient la Tunisie disposent d’un pouvoir d’achat et ils souhaitent être hébergés dans des établissements haut de gamme. Selon Webmanager, des investisseurs chinois ont émis le souhait de « construire des hôtels de luxe adaptés aux spécificités de la clientèle chinoise ».

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus