1. Accueil
  2. Actualités
  3. Tunisie : une reprise timide du tourisme, les Algériens absents
Actualités

Tunisie : une reprise timide du tourisme, les Algériens absents

Depuis samedi dernier, les frontières aériennes et maritimes de la Tunisie sont ouvertes. Après plus de trois mois de confinement, le pays accueille à nouveau les touristes.

Depuis samedi dernier, les frontières aériennes et maritimes de la Tunisie sont ouvertes. Après plus de trois mois de confinement, le pays accueille à nouveau les touristes. Les principaux aéroports du pays commencent à recevoir les vols en provenance des pays d’Europe et du Golfe notamment.

Les premiers ferries transportant des touristes français ont quitté Marseille vendredi en direction des ports tunisiens. Pour encourager les touristes français, le gouvernement tunisien a déplacé la France de la liste « orange » vers la liste « verte ».

Les voyageurs en provenance des ports et des aéroports français ne seront plus obligés de présenter un test Covid-19 à leur arrivée en Tunisie. Une démarche en moins qui devrait encourager des touristes à choisir les plages tunisiennes.

Premiers ferries français

Certes, la Tunisie est, pour l’heure, le seul pays du Maghreb à avoir ouvert sa frontière – le Maroc, l’autre destination touristique de la région n’a pas encore ouvert sa frontière. Mais la concurrence est rude avec les pays d’Europe du sud, notamment l’Espagne et l’Italie. Les deux pays font tout pour attirer un maximum de touristes européens et sauver leur saison touristique.

C’est d’autant plus difficile que la Tunisie ne sait pas si elle va pouvoir compter sur les touristes algériens cet été. Ces dernières années, les Algériens ont représenté un tiers des touristes étrangers. Les restrictions en matière de visas vers l’Europe ont clairement profité à la Tunisie. Mais cette année, les touristes algériens risquent d’être absents.

Officiellement, les autorités tunisiennes sont prêtes à accueillir les touristes algériens. « Les Algériens sont les bienvenus dès maintenant. Nous avons les protocoles qu’il faut, sauf que l’Algérie a décidé de maintenir la fermeture de ses frontières jusqu’au 13 juillet », a expliqué Abdellatif Mekki, ministre tunisien de la Santé, vendredi sur France 24.

Frontières avec l’Algérie

Hier, sur France 24, le président algérien Abdelmadjid Tebboune n’a pas voulu donner de date pour la réouverture de la frontière, affirmant que la décision est liée à l’évolution de la situation sanitaire dans le pays.

« Faut-il ouvrir partiellement ou ne pas ouvrir ? L’environnement géographique de l’Algérie a opté pour un déconfinement total bien que les chiffres des contaminations et des décès soient élevés », a expliqué le président de la République. Il a ajouté : « Nous allons voir, en fonction de notre capacité, de notre crainte de voir les chiffres augmenter, si nous devons ouvrir ou non ».

Des recettes en forte baisse

En attendant, un éventuel redémarrage du secteur, les derniers chiffres publiés par la Banque centrale de Tunisie illustrent l’impact du Covid-19 sur les revenus du tourisme.

Au premier semestre 2020, les revenus du secteur ont chuté de 47 % par rapport à la même période en 2019, pour atteindre 1,085 milliard de dinars tunisiens.

La Banque attribue ce recul notamment à la pandémie du Covid-19, au cours de laquelle un certain nombre de mesures ont été prises, notamment la fermeture des frontières tunisiennes et celles de la plupart des pays du monde, rapporte le média Tunisie Numérique.


Samira Chibani

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus