1. Accueil
  2. Divers
  3. Un Algérien lourdement condamné pour trafic de cigarettes en France
Divers

Un Algérien lourdement condamné pour trafic de cigarettes en France

En France, un dixième des cigarettes qui circulent sur le marché proviendrait du marché parallèle, selon des données officielles récentes. En 2020, la contrefaçon du tabac a été multipliée par six. Six milliards de cigarettes contrefaites ont été vendues l’année passée.

Le 6 octobre dernier, les douaniers français ont intercepté un véhicule, dans le département de la Côte d’or. Ils avaient déjà mis le véhicule sous surveillance à cause de ses allers-retours fréquents vers le nord de la France.

À bord, ils tombent sur le gros lot. 183 kilogrammes de tabac, soit 36 cartons de 25 cartouches de cigarettes contrefaites, de la marque Pall Mall ont été découverts, rapportent Le Progrès ce dimanche 21novembre.

Il tente de forcer le barrage des douanier 

Le chauffeur du véhicule, un ressortissant algérien qui avait déjà été condamné pour trafic de cigarettes contrefaites au mois de mai dernier, a tenté de forcer le barrage des douanes avant de finir sa course après avoir heurté un trottoir. Il a été placé sous mandat de dépôt le lendemain de son arrestation.

L’accusé comparaissait ce mardi 16 novembre devant la justice pour plusieurs chefs d’inculpation. Ne pouvant pas s’exprimer en langue française, c’est en présence d’un interprète et d’un avocat du barreau de Lyon qu’il a été présenté.

Face aux enquêteurs, le prévenu a affirmé qu’il s’est déplacé à Lille pour s’approvisionner en cigarettes contrefaites à hauteur de 16 000 euros. Une fois revendues quartier de la Guillotière à Lyon, ce dernier aurait récupéré 1 100 euros de bénéfices.

Une amende de 180 000 €

La présidente du tribunal lui a rappelé sa condamnation du mois de mai et les saisies effectuées à son domicile. Pour le parquet, il s’agit d’une « petite entreprise, qui ne connaissait pas la crise ». 

Le ressortissant algérien a finalement été blanchi de l’accusation de blanchiment douanier, mais il a tout de même écopé de quinze mois d’emprisonnement ferme et à la révocation des trois mois de sursis.

Il a été décidé son maintien en détention. Le prévenu restera donc en prison pour dix-huit mois et devra également payer une amende douanière de 180 000 euros.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus