1. Accueil
  2. Divers
  3. Un ex-international algérien inculpé en France dans une affaire de drogue
Divers

Un ex-international algérien inculpé en France dans une affaire de drogue

L’ancien milieu de terrain du FC Lorient et de l’équipe nationale d’Algérie, Walid Mesloub, a été inculpé (mis en examen) dans une affaire de stupéfiants en France, rapporte ce jeudi 29 avril, le journal Le Télégramme basé à Brest.

Les enquêteurs ont saisi la somme de 188 000 euros sur trois comptes bancaires appartenant à l’ex-international algérien.

Les enquêteurs veulent en savoir plus sur la relation étroite entre l’ex-international algérien, inculpé pour recel de blanchiment de trafic de drogue, et un trafiquant qu’on surnomme « le Chinois », ajoute la même source. Les deux hommes partagent une passion commune : les voitures de luxe.

Il est reproché à l’ex-milieu de terrain algérien, passé par les clubs du Havre et de Lens, d’avoir acquis des voitures de luxe qu’il aurait ensuite échangées contre d’autres bolides ou en contrepartie d’argent avec ”Le Chinois”.

Une passion commune

Walid Mesloub est revenu à Lorient où il avait laissé une bonne impression lors de son passage dans le club de la ville qui a duré trois saisons.

Lors de l’arrestation du trafiquant « le Chinois », les services de sécurité avaient mis la main sur d’importantes sommes d’argent, des voitures de luxe et trois kilogrammes de cocaïne.

Pour ce qui est de l’ex-international algérien, les enquêteurs se sont penchés sur sa relation avec ”Le Chinois” et notamment leur échange de grosses voitures de luxe. Les deux hommes auraient échangé plusieurs véhicules dont une Lamborghini et un Audi RS6.

L’ancien joueur algérien avait été interrogé sur ses échanges avec « le Chinois » en septembre 2020 à Lorient. Il évoluait alors au championnat qatari de football. Tout en reconnaissant avoir acheté des voitures de luxe avec son argent, Walid Mesloub a nié avoir touché de l’argent lors de ces transactions, ajoute Le Télégramme.

Rencontré sur le « bon coin »

Lors de sa garde à vue “le Chinois” avait expliqué aux enquêteurs qu’il connaissait Walid Mesloub depuis plusieurs années. « C’est un ami de sept ans », a affirmé le trafiquant présumé. De son côté, Walid Mesloub a déclaré qu’il avait rencontré ”le Chinois” sur le site le « bon coin », un site spécialisé dans les petites annones. Leur passion commune pour les voitures a fait qu’ils ont tout de suite accroché.

Il ne fait pas l’objet d’une procédure de contrôle judiciaire. Selon son avocat, Walid Mesloub « est innocent et ignorait tout des activités présumées » du trafiquant présumé. Ce dernier espère que son client bénéficiera d’un non-lieu à la fin de l’instruction.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus