1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Voyages vers l’Algérie : la confusion règne
Compagnies Aériennes

Voyages vers l’Algérie : la confusion règne

Depuis le 1er mars dernier, les vols internationaux rentrants vers l’Algérie sont officiellement suspendus par les autorités pour prévenir contre la propagation des variants du Coronavirus.

Seuls les vols spéciaux des compagnies aériennes étrangères opérés depuis les aéroports algériens sont maintenus au programme. Les vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie sont suspendus pour au moins un mois. Pour leur part, les compagnies étrangères n’ont pas le droit de transporter des passagers dans le sens étranger/Algérie.

Passagers vers l’Algérie : la cacophonie

Lorsque les autorités algériennes avaient notifié leur décision de suspendre les vols vers l’Algérie, les compagnies étrangères ont été instruites de ne pas transporter des passagers en provenance de l’étranger vers le territoire national.

Articles en Relation

Or, une vidéo filmée à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, montrent des passagers qui s’apprêtaient à embarquer à bord d’un vol Air France à destination d’Alger. Dans quel cadre ces personnes ont-elles été autorisées à voyager ? On l’ignore. Les autorités algériennes ne communiquent pas sur ce sujet sensible alors que des milliers d’Algériens restent bloqués à l’étranger.

Selon nos informations, les compagnies étrangères ont reçu récemment une notification verbale de la direction de l’aviation civile qui stipule qu’il est désormais possible de transporter des passagers vers l’Algérie. Cependant, la police des frontières a nié avoir reçu une instruction dans ce sens, indiquent nos sources. Les compagnies hésitent donc à mettre en application la mesure.

Articles en Relation

Il faut savoir que si la police des frontières refoule un passager à son arrivée en Algérie, la compagnie aérienne qui l’a transporté écope d’une lourde amende. C’est pour cela que les compagnies étrangères ont exigé au bureau de l’aviation civile une notification officielle par courrier. Ce qu’elles n’ont pas encore obtenu.

Les compagnies risquent une lourde amende

« On ne peut pas prendre le risque d’embarquer un passager pour ensuite se faire sanctionner et payer une amende qui avoisine les 80 millions de centimes », confie un représentant d’une compagnie étrangère à l’aéroport d’Alger.

Entre l’instruction verbale de l’aviation civile par le biais de son responsable et la mise en garde de la police des frontières, les compagnies étrangères ne savent plus à quel saint se vouer. « Dans ce genre de cas, il faut un e-mail en bonne et due forme qui nous permet de nous couvrir en cas de problème », ajoute notre interlocuteur.

Selon les informations que nous avons obtenues, une compagnie européenne a écopé récemment d’une amende pour avoir embarqué un passager qui a été refoulé par les services de la police des frontières. Les autres compagnies ne veulent pas vivre le même cas et attendent de recevoir une note officielle à ce sujet.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus