1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Algérie. Omicron : « Il y a un protocole sanitaire aux aéroports »
Voyages et Tourisme

Algérie. Omicron : « Il y a un protocole sanitaire aux aéroports »

Avec l’apparition du variant Omicron, l’opinion publique en Algérie est dans l’expectative concernant les décisions que pourraient prendre les hautes autorités du pays.

Le spectre de la fermeture des frontières est présent. Le scénario marocain est dans tous les esprits. Le voisin de l’ouest a décidé carrément de suspendre toutes les liaisons aériennes pour une durée de deux semaines par précaution contre le variant Omicron.

En Algérie, rien n’a filtré sur l’intention des autorités. Sur les réseaux sociaux, les spéculations autour d’une probable fermeture ont déjà commencé.

Omicron : première réaction du ministère de la Santé en Algérie

Le Pr Lyes Rahal, directeur de l’Institut national de santé publique, a répondu, ce lundi 29 novembre, aux questions de la presse concernant le nouveau variant Omicron qui affole le monde entier.

Le responsable algérien a tenu à rassurer. « L’Algérie est prête depuis le début pour faire face au Coronavirus pas spécialement un variant en particulier », a-t-il déclaré.

L’expert estime que le protocole sanitaire appliqué aux frontières est justement conçu pour affronter ces menaces.

« Il y a des mesures qui sont prises au niveau des frontières »

« Il y a des mesures qui sont prises au niveau des frontières. Le conseil scientifique a fixé un protocole dans les aéroports. Le contrôle sanitaire aux frontières a été défini. Ce qui nous importe, c’est de savoir si les gens qui rentrent en Algérie sont contaminés ou pas », a-t-il expliqué.

« Il y a aussi l’institut Pasteur, la référence, qui entre dans le cadre d’un réseau mondial et qui effectue une veille virologique et sanitaire qui étudie toutes les données », a ajouté Pr Lyes Rahal qui a insisté sur la nécessité de faire vacciner la majeure partie de la population.

À la question de savoir si l’Algérie a enregistré des cas du variant Omicron, Lyes Rahal a rappelé que le ministère de la Santé avait choisi la transparence dès le début de l’épidémie en révélant le premier cas de covid-19 le 25 février 2020 deux heures après sa confirmation.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus