1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Avion : une maman donne un conseil imparable aux parents
Voyages et Tourisme

Avion : une maman donne un conseil imparable aux parents

Expérience stressante et épuisante pour certains adultes, voyager en avion est encore plus pénible pour des enfants en bas âge. Voici comment leur éviter une fatigue supplémentaire.

Voyager en avion avec de jeunes enfants est toujours un moment stressant pour les parents. Les enfants ne sont pas des passagers lambdas car ils supportent mal l’ennui, l’obligation de rester assis, les longs vols et la fatigue du voyage. Il faut donc s’armer de patience et déployer des astuces pour les occuper et les ménager au maximum, afin de faciliter le temps du vol.

Le site britannique The Sun s’est intéressé à une vidéo postée sur Instagram par une animatrice anglaise spécialisée dans les voyages. La publication a pour légende « Mes jumeaux ont maintenant 9 ans, je les fais voyager en avion depuis qu’ils ont 2 mois. J’ai appris à la dure, voici la leçon à en tirer ».

Par Viacheslav Yakobchuk / Adobe Stock

Avion : l’erreur à ne pas faire quand on voyage avec des enfants

Vue plus de 5 millions de fois, la vidéo fait le buzz sur le réseau social Instagram. Et pour cause : la voyageuse confirmée révèle un précieux conseil à destination de tous les parents qui se déplacent en avion avec leur petite famille. Assise dans un aéroport, elle s’exprime face caméra :

« Beaucoup de parents utilisent l’embarquement prioritaire pour les enfants âgés de moins de 2 ans en pensant que c’est une bonne idée de monter à bord en premier. Mais voici la meilleure façon d’utiliser le pré-embarquement ».

L’animatrice s’apprête à casser une idée reçue qu’ont beaucoup de voyageurs. Selon elle, quand on a des enfants avec soi, il ne faut pas monter en avance des autres voyageurs dans l’avion mais au contraire attendre la dernière minute et embarquer en dernier.

Embarquement prioritaire pour les enfants en bas âge : la fausse bonne idée

« Le parent numéro un utilise le pré-embarquement pour charger tout le matériel – les sacs et poussettes – tandis que le parent numéro deux attend dans la salle d’embarquement avec les enfants, les promène et n’embarque que lorsque les derniers passagers sont appelés à monter à bord », explique-t-elle.

L’experte poursuit son raisonnement : « Si vous utilisez le pré-embarquement, votre enfant reste assis dans l’avion pendant 45 bonnes minutes de plus que le temps de vol. Et c’est une période vraiment stressante pour les enfants, les sacs leur passent par-dessus la tête, les gens sont vraiment stressés et ils le ressentent ».

Son expérience fait sens, et son conseil est pertinent car monter trop tôt dans l’avion revient à patienter de longues minutes supplémentaires en maintenant ses enfants immobiles, en attendant que l’équipage de l’avion soit au complet. En revanche, embarquer en dernier raccourcit cette attente à environ 15 minutes avant le décollage, ce qui est beaucoup plus supportable pour nos chères têtes blondes.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus