1. Accueil
  2. Lieux, Plats et Traditions
  3. Classement : les bons et les mauvais côtés d’Alger
Lieux, Plats et Traditions

Classement : les bons et les mauvais côtés d’Alger

La capitale de l’Algérie aurait plus de potentiel que l’on le croit. Alger serait finalement une ville où il fait bon vivre, peut-être l’une des moins stressantes au monde, selon le point de vue que l’on aborde. La société allemande VAAY a élaboré son propre classement des villes dans le monde où l’on est le moins stressé.

Pour établir cette liste, la société privée a pris en compte de nombreux critères afin d’en faire une note générale sur 100. Parmi les facteurs favorisant une bonne note on trouve la sécurité, la stabilité sociopolitique, l’accès à la santé, l’environnement, la météo, la situation financière, l’écologie ou encore l’égalité entre citoyens, et aussi un critère plus récent : l’impact de la gestion du covid-19 sur la vie quotidienne.

Pour chacun de ces domaines la société a octroyé une note. Elle a ensuite fait la moyenne de toutes ces notes pour obtenir un score global pour chaque ville dans le monde. Alger est parvenue à se hisser dans le top 100, à la 78e place pour son score global.

Articles en Relation

Le soleil toute l’année, un atout de choix

Si l’on se penche sur chaque catégorie utilisée par VAAY, la ville algérienne a des notes assez inégales. Sur certains points, Alger est en très mauvaise posture, voire hors classement.

On relève des notes chaotiques sur des points tels que la densité de population (son pire score), sa stabilité socio-politique ou encore sur le taux d’employabilité en raison de son haut niveau de chômage. La circulation routière joue également clairement en sa défaveur. VAAY souligne également un manque d’égalité entre les minorités, et quelques faiblesses sur la sécurité.

En revanche Alger tire son épingle du jeu en ce qui concerne la météo très clémente la plupart de l’année, ou encore sa sécurité sociale considérée comme le critère le plus fort par la société allemande. Alger dispose également d’un très bon score dans la catégorie “stress financier”, qui laisse entendre une certaine stabilité. La ville serait également à un niveau correct de pollution de l’air.

Alger, la ville la moins stressante du Maghreb

Dans le classement proposé par VAAY, Alger apparaît finalement comme la première ville du Maghreb. Elle se place juste devant Casablanca, qui a obtenu la 79e place. Seules ces deux villes d’Afrique du Nord sont prises en compte dans cette liste.

Alger serait-elle la ville qui appelle à plus de détente au Maghreb ? Son score global le laisse entendre, même si elle dispose de peu de différence avec sa voisine marocaine. Si Alger remporte un score de 58,3 sur 100, Casablanca obtient quant à elle 57,1 sur 100. Ce sont les deux seules villes maghrébines dont le score global leur permet d’être dans le top 100.

En revanche, si l’on regarde dans le détail, on voit que selon les secteurs évalués les deux villes ont leurs atouts spécifiques. Par exemple, la densité est plus faible à Casablanca offrant plus d’espace pour vivre. Côté météo Casablanca gagne également légèrement sur Alger. Cependant, la capitale algérienne proposerait une égalité des genres plus importante que Casablanca et disposerait d’une meilleure gestion de la santé et une meilleure note en ce qui concerne la santé mentale.

Voir Alger parmi les 100 villes les moins stressantes est plutôt inattendu. La capitale algérienne est souvent considérée comme une ville où il ne fait pas bon vivre.

Début juin, The Economist Intelligence Unit estimait qu’Alger était la 5e ville dans le monde, où il était le plus difficile de vivre. Ce nouveau classement permet de voir dans le détail quels sont les points faibles mais aussi les points forts de la vie à Alger.

La conclusion à tirer, est quant à elle, entre les mains de ceux qui vivent au quotidien dans la capitale de l’Algérie.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus