1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Corisca Linea : une passagère algérienne dénonce l’incivisme
Voyages et Tourisme

Corisca Linea : une passagère algérienne dénonce l’incivisme

Près de deux mois après le lancement du programme des traversées pour l’été, de nombreux Algériens ont pu rejoindre le pays par voie maritime. À bord des bateaux d’Algérie Ferries et de Corsica Linea, la question des incivilités de certains passagers algériens se pose toujours.

Aucune traversée au départ de la France mais aussi de l’Espagne n’est visiblement épargnée par les incidents de tout genre.

Ça devient désormais une coutume : si le problème ne vient pas des compagnies maritimes et de leur organisation, il vient des passagers. Dans un témoignage publié ce dimanche 17 juillet sur Facebook, une passagère qui a fait Marseille – Alger avec la compagnie française Corsica Linea a raconté sa traversée, tout en pointant les comportements de certains passagers.

Le départ était prévu le 15 juillet à midi. Les passagers ont reçu un SMS leur indiquant qu’il faut être sur place à partir de 4 h 30. À l’embarquement, « les choses se sont déroulées convenablement, les files de voitures avançaient plutôt bien », raconte la passagère. Selon elle, le pass sanitaire a été demandé à l’embarquement.

Corsica Linea : « Je regrette le manque de civisme chez certaines personnes »

À bord du navire, l’hygiène était plutôt correcte, selon elle. Le bateau est parti à 13 heures, soit avec une heure de retard. La passagère affirme, en outre, que « l’équipage était très accueillant et à l’écoute, et la traversée était paisible ».

Le témoignage de la passagère vient enfoncer encore plus les comportements de certains voyageurs algériens à bord des navires assurant les liaisons vers le pays. « Je regrette le manque de civisme chez certaines personnes », a-t-elle déploré.

Alors que le navire était dans un état très acceptable, selon ses dires, ces passagers « ont largement contribué à rendre les lieux impropres ». D’ailleurs, elle estime que, sur ce point, « nous avons encore beaucoup à apprendre ». C’est à l’arrivée, vers 8 heures du matin d’hier samedi, que les comportements d’incivisme se sont accentués.

Au débarquement en Algérie, la situation a vite viré à l’anarchie

« Malgré les appels désespérés de l’équipage, les gens se sont rués vers les sorties en direction des parkings. C’était la pagaille ». Il faut dire que ces comportements reviennent souvent à chaque débarquement dans les ports algériens. Certains passagers usent même de subterfuges pour pouvoir sortir en premier du navire.

Sur cette traversée, la passagère explique que certains passagers « ont déposé leurs bagages dans les escaliers bien avant ». Selon elle, la situation a vite viré à l’anarchie. « Des bousculades, des cris et des disputes devant les agents démunis. C’est très décevant ».

Ainsi, elle a dû attendre deux heures pour atteindre la voiture et deux heures pour sortir du pont où elle avait garé son véhicule. Au niveau du port, les contrôles ont été rapides et bien organisés. Au bout de son voyage, cette passagère a eu, en fin, « le bonheur de poser les pieds sur la terre d’Algérie ».

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus