1. Accueil
  2. Actualités
  3. Découvrez les jumelles étrangères des villes algériennes
Actualités

Découvrez les jumelles étrangères des villes algériennes

Le jumelage est un mot polysémique. Mais nous allons nous intéresser au sens donnant lieu à la « création et développement de liens entre des villes de pays différents ».

Le jumelage est une démarche qui consiste à associer deux villes qui se trouvent, la plupart du temps, dans deux pays différents. L’objectif étant de tisser et entretenir des liens d’amitié, le jumelage peut donner lieu à des collaborations et des partenariats sous forme d’échanges politiques, sociaux et surtout culturels.

 

Histoire

Selon le site de l’encyclopédie libre Wikipédia, le jumelage le plus ancien de l’histoire remonte au IXe siècle en 836, entre la ville française du Mans et la ville allemande de Paderborn. Ce jumelage à caractère religieux (catholique) sera reconnu officiellement le 3 juin 1967, de manière laïque.

Dans les années cinquante, le jumelage a été adopté par plusieurs localités françaises et allemandes afin de rétablir les relations d’échange, dévastées par la seconde guerre mondiale.

 

Les jumelles des villes algériennes 

Les villes algériennes ont aussi des jumelles un peu partout dans le monde. Dès le début des années 70, des maires de communes françaises en particulier tenaient à entretenir des relations très étroites avec certaines villes d’Algérie, afin de pouvoir encore échanger de bonnes pratiques, du savoir-faire et de la fraîcheur.

Aujourd’hui, les objectifs ne sont plus les mêmes et les enjeux socio-économiques demeurent les principales raisons favorisant la signature d’un protocole de jumelage entre deux mairies.

Tlemcen représentée à la maison internationale de Montpellier France


Voici les jumelles des villes algériennes :

  • Alger : Tunis (Tunisie)
  • Annaba : Communauté urbaine de Dunkerque, Saint-Etienne (France)
  • Bejaïa : Portimao (Portugal), Majorque (Espagne), Pise (Italie), Bordeaux, Brest (France)
  • Constantine : Grenoble (France)
  • Mascara : Bursa (Turquie)
  • Mostaganem : Perpignan (France)
  • Oran : Sfax (Tunisie), Durban (Afrique du Sud), Bordeaux, Lyon (France)
  • Sétif : Rennes (France)
  • Tlemcen : Montpellier, Lille (France), Bursa (Turquie), Grenade (Espagne), Kazan (Russie)
  • Tizi-Ouzou : La Roche-sur-Yon, Le Blanc-Mesnil (France)

Quelques exemples de réussite 

Des jumelages peuvent être le fruit de collaborations universitaires, comme c’est le cas de l’université de Bejaïa avec l’université des îles Baléares, ou encore l’université de Tlemcen avec celle de Montpellier.

Par ailleurs, les jumelages peuvent favoriser la créativité. Par exemple, grâce au jumelage qui a réuni les villes de Lille et de Tlemcen, une fusion musicale a pu voir le jour entre les musiciens de Tlemcen et l’association Music & Peace de l’orchestre de musique classique Arcangelo. Grâce à un travail colossal de plusieurs mois fourni par les musiciens des deux rives, le public tlemcenien a pu apprécier, lors d’une soirée mémorable, une partie de Nouba merveilleusement interprétée par des musiciens lillois et tlemceniens.


Sources :

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus