1. Accueil
  2. Actualités
  3. EXCLUSIF – Karen Rose, épouse de l’ambassadeur des USA, nous parle de la beauté de l’Algérie
Actualités

EXCLUSIF – Karen Rose, épouse de l’ambassadeur des USA, nous parle de la beauté de l’Algérie

Diversité des paysages, richesse de la culture et bienveillance des gens. Karen Rose affirme que l’Algérie va la marquer à jamais, qu’elle va beaucoup lui manquer.

Diversité des paysages, richesse de la culture et bienveillance des gens. Karen Rose affirme que l’Algérie va la marquer à jamais, qu’elle va beaucoup lui manquer.

Épouse de l’ambassadeur des États-Unis, John Desrocher, dont la mission arrive à sa fin, elle y a passé trois années durant lesquelles elle a voyagé aux quatre coins du pays, dégusté « l’incomparable cuisine algérienne » et rencontré des gens « chaleureux et fiers de leur culture ».


Dans sa villa de style mauresque dans l’enceinte de l’ambassade, arborant un magnifique collier kabyle autour du cou, elle raconte son « inoubliable expérience » à visa-algerie.com.

Votre époux a déclaré à la veille de son départ qu’il n’y aura pas dans sa carrière une autre destination aussi enrichissante que l’Algérie. Pourquoi cet attachement pour ce pays dans lequel vous avez passé trois années ?

Je pense qu’il faudrait poser la question à mon époux, mais je dirais que les trois années qui viennent de passer étaient très intéressantes d’un point de vue diplomatique, parce que nous avons été témoins de l’expérience des Algériens qui sont sortis pour demander plus et aussi nous avons été témoins de l’élection présidentielle. Mais je voudrais surtout dire que mon mari a été tout aussi touché que moi par la beauté, la culture et la chaleur des gens et ça va être vraiment difficile de trouver mieux que l’Algérie.

Connaissiez-vous l’Algérie avant ?

Pour être honnête, je ne connaissais pas grand-chose de l’Algérie avant de venir ici. J’ai visité le Maroc et la Tunisie, j’ai également vécu en Égypte pour une petite période. L’Algérie est un pays que je n’avais jamais visité auparavant et j’étais très enthousiaste à l’idée de découvrir le pays.

En venant en Algérie, j’ai très vite compris qu’il y avait tellement de choses uniques et intéressantes, des choses que vous n’avez pas toujours la possibilité de voir ou d’expérimenter dans d’autres endroits du monde.

En plus de ça, tous les Algériens que j’ai eu à rencontrer lors de mes déplacements étaient tellement accueillants et voulaient tellement partager avec moi leur culture que ça a créé cet attachement que j’ai non seulement pour le pays, mais aussi pour la chaleur des gens.

Qu’est-ce que l’Algérie a de si particulier ?

Je pense que l’Algérie est vraiment un endroit spécial pour des raisons multiples. Effectivement, il y a à travers le monde plein de pays merveilleux à visiter, mais ce qu’il y a vraiment spécial à propos de l’Algérie c’est sa diversité, la diversité de ses régions. Chaque région a quelque chose de spécial d’un point de vue culturel à vous offrir. Il y a aussi une très grande diversité par rapport aux sites historiques, par rapport à toutes les civilisations qui sont passées par le pays. Il y a aussi la beauté diversifiée des paysages en Algérie. Vous avez le bleu de la Méditerranée, le désert du Sahara, les montagnes de Chréa, le canyon du Ghoufi… Mais il y a des choses spectaculaires à voir en Algérie et, comme je l’ai déjà dit, il y a les gens qui sont accueillants et patients. À chaque fois que nous voyagions, les gens nous invitaient chez eux et nous invitaient à partager avec eux leurs spécialités culinaires, à essayer leurs tenues traditionnelles. Bref, il y a en Algérie des choses qu’on ne peut pas voir ailleurs.



Un pays-continent avec des paysages diversifiés. Ça ne rappelle pas un peu les États-Unis ?

Il y a une chose que les États-Unis et l’Algérie ont en commun, c’est la diversité de la nature. Il y a également le fait que les Américains sont aussi un peuple chaleureux et c’est un peuple qui est intéressé à montrer au monde la culture des États-Unis. Je voudrais aussi ajouter le fait que plus vous connaissez un pays et son peuple, vous réalisez en fait qu’il y a plus de choses qui nous rassemblent que de choses qui nous séparent, qu’il y a plus de similarités que de différences entre nous. Je trouve que malgré le fait que les États-Unis et l’Algérie ont des cultures différentes, nous partageons en fait les mêmes valeurs fondamentales.

Qu’est-ce qui vous a le plus marquée lors de votre séjour en Algérie ?

C’est difficile de choisir. La première des choses qui m’a marquée en Algérie c’est la beauté de sa nature. Quand vous voyez la couleur jaune du sable du Sahara, le bleu de la Méditerranée, le vert des montagnes, je dois dire que c’est quelque chose qui va rester gravé dans ma mémoire à jamais.



Il y a aussi l’incomparable cuisine algérienne. Je suis retournée aux États-Unis pour quelques mois récemment, j’ai perdu cinq kilos, la raison c’est qu’en Algérie, je ne peux pas m’empêcher de manger tous les bons plats algériens ; le couscous, la chakhchoukha, le z’viti, le méchoui, le bourek… C’est tellement bon que je vais toujours me rappeler tous ces repas partagés avec les Algériens.

Et bien sûr il y a les gens. Ils vont vraiment me manquer. Leur bienveillance, leur passion pour les choses. Quand un Algérien aime quelque chose, on le sait et quand il n’aime pas, on le sait aussi car il l’exprime. Il y a aussi le fait que les Algériens sont des gens très fiers et ils montrent toujours cette fierté de leur culture et c’est quelque chose que je vais prendre avec moi, que je vais toujours me rappeler. J’avais en fait la chance de rencontrer des gens tellement fiers de leur culture qu’ils étaient prêts à la partager avec moi.

Peut-être des regrets de ne pas avoir visité certains endroits ?

L’un des endroits que nous aurions aimé visiter et où on n’a pas pu se rendre, c’est Djanet. Je voudrais absolument avoir l’opportunité de revenir et de visiter Djanet. Je viens de découvrir sur la version anglophone de Wikipédia une liste de tous les endroits historiques en Algérie, il y en a des centaines. En fait, ce que je voudrais faire, c’est de prendre cette liste et commencer du premier et descendre jusqu’en bas, les visiter tous. Il y a tellement de belles choses à voir. Comme je l’ai déjà dit, c’est très difficile de choisir quelque chose de particulier.


Pourquoi, selon vous, le tourisme peine à se développer malgré tous ces atouts ?

Les infrastructures existent et les touristes qui veulent visiter l’Algérie sont à la recherche d’endroits authentiques, d’expériences authentiques. On peut aller dans un hôtel de luxe dans n’importe quelle partie du monde, mais quelqu’un qui vient en Algérie, il recherche une expérience propre au pays. Il y a par contre quelques défis en Algérie, je citerai par exemple la difficulté à utiliser une carte de crédit. Les gens qui viennent de l’étranger ne viennent pas forcément avec du cash, ils voudraient bien dépenser de l’argent en Algérie, mais parfois c’est vraiment un challenge pour eux de le faire.

Vous étiez aussi très impliquée dans la vie associative, les actions caritatives

Je voudrais parler de mon expérience qui était merveilleuse avec les jeunes algériens. J’ai eu à participer à des travaux de volontariat, à participer à des activités dans les hôpitaux, à partager mon expérience professionnelle dans l’informatique avec de jeunes ingénieurs, notamment des femmes qui activent dans le domaine de la technologie. J’ai aussi eu l’occasion d’animer des conférences dans les universités ici en Algérie.

J’ai eu à voyager dans plusieurs régions du pays et je peux vous dire que les jeunes, que ce soit dans une petite ville comme Mascara, une place comme Annaba, une grande ville comme Oran ou au sud à Adrar, les jeunes algériens m’ont toujours impressionnée, parce qu’ils sont intelligents, créatifs et extrêmement talentueux. Je pense que j’avais eu la chance à travers mon travail de volontariat, non seulement de voyager à travers plusieurs parties de l’Algérie, mais aussi de rencontrer ces jeunes.

Un dernier mot ?

Je voudrais remercier le peuple algérien qui fut une porte pour comprendre la culture, la beauté et l’histoire de ce pays. J’ai beaucoup de gratitude pour les trois fantastiques années que nous avons passées ici et inchallah on va revenir pour découvrir plus.



Le top 5 de Karen Rose en Algérie :

  • 5 sites historiques

La Casbah d’Alger

Le Mechouar Palace de Tlemcen

Les Ksour de Timimoun

Les ruines romaines de Timgad

Le mausolée de Juba II à Tipaza

  • 5 plats authentiques

Méchoui de Tamanrasset et Adrar

Zviti de Boussaâda

Chakhchoukha de Biskra et Constantine

Couscous au poisson de Jijel

Couscous traditionnel préparé par le cuisinier de l’ambassade, Akli

  • 5 sites naturels

L’Asekrem du Hoggar, Tamanrasset

Le canyon du Ghoufi

Les dunes de Taghit et de Timimoun

Les grottes de Beni Add, Tlemcen

Les montagnes à la rencontre de la Méditerranée, de Béjaïa à Annaba

  • 5 cadeaux souvenir et expériences de shopping

Céramique peinte à la main, Alger

Plateaux en cuivre, Constantine

Tapis de Ghardaïa

Bijoux kabyles, Béjaïa

Un après-midi de shopping-mode après un déjeuner café, Oran


Par : Makhlouf Mehenni

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus