1. Accueil
  2. Divers
  3. France : solidarité avec une famille algérienne menacée d’expulsion
Divers

France : solidarité avec une famille algérienne menacée d’expulsion

Miloud et Ouda ainsi que leurs quatre enfants vivent depuis cinq ans en France. Ils sont menacés d’expulsion par une décision d’obligation de quitter le territoire français (OQTF) établie par la préfecture du Pas de Calais, rapporte Actu.fr ce mercredi 27 juillet.

Encore une histoire poignante sur le calvaire d’une famille algérienne qui s’est installée en France il y a quelques années et qui vit sous la menace de l’expulsion du territoire français depuis octobre 2021.

Une famille algérienne bien intégrée

Des cas comme celui de la famille Tizgha il y en a eu beaucoup ces dernières années. Pourtant, Miloud et Ouda sont bien intégrés à Calais, dans le nord de la France.

Le mari, qui a déjà travaillé pour la mairie entre 2019 et 2020, est membre de l’association « Entente Calais » où il officie en tant qu’entraîneur, arbitre et joueur. Avec sa femme, ils se sont mis au service des plus démunis en s’engageant aux Restos du Cœur, à la Croix rouge ainsi qu’au Secours catholique.

Le couple a récemment suivi une formation à l’Université Lille 2 pour devenir médiateurs et interprètes.

Les enfants sont scolarisés à Calais. La famille mène une vie bien rangée en France depuis son arrivée. Une vie perturbée par l’établissement d’une décision d’obligation de quitter le territoire français par la préfecture du Pas de Calais.

Famille algérienne menacée d’expulsion : une pétition lancée sur Internet 

La nouvelle a totalement bouleversé le quotidien de Miloud, de sa femme et de leurs enfants. Les parents doivent pointer deux fois par semaine au commissariat comme le veut la procédure d’assignation à résidence dans le cadre de l’OQTF.

La famille peut néanmoins compter sur la solidarité de la population locale. Un collectif a été créé pour plaider leur cause et empêcher l’application de la décision d’expulsion.

Une pétition a été lancée sur Internet pour rassembler les soutiens et convaincre le préfet de revenir sur sa décision. Près de 2000 signatures ont été recueillies jusqu’à présent.

Miloud entend bien rester en France et ne veut pas revenir en Algérie où son fils Zakaria, né en France, atteint d’une maladie rare n’aurait pas un traitement adapté.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus