1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Frontières algériennes : « On doit assouplir les mesures »
Air Algérie

Frontières algériennes : « On doit assouplir les mesures »

En Algérie, les frontières sont fermées depuis le 17 mars 2020 et pour le moment rien n’indique que les autorités envisagent une réouverture prochainement.

La progression des variants a accentué l’inquiétude des pouvoirs publics qui ont décidé de prolonger la suspension des vols de rapatriement de la compagnie Air Algérie, en vigueur depuis le 1er mars dernier, jusqu’à nouvel ordre.

Ce mercredi 14 avril, l’Institut Pasteur d’Algérie a annoncé 20 nouveaux cas de contamination au variant britannique et 31 nouveaux cas de variant nigérian à travers le pays.

Articles en Relation

Frontières : un assouplissement est possible

Malgré les appels de la communauté algérienne établie à l’étranger et de plusieurs acteurs politiques, les pouvoirs publics voient en la fermeture des frontières la solution pour contenir la progression du coronavirus en Algérie.

Cette vision est partagée par un bon nombre de spécialistes algériens qui mettent en avant l’efficacité de cette mesure et vantent son mérite dans la stabilité que connaît l’Algérie depuis un certain temps déjà.

Articles en Relation

Cependant, d’autres experts estiment qu’il est possible de faire montre de souplesse dans ce registre précis. C’est le cas du Docteur Lelou, pneumologue, chef de service à l’EHU d’Oran, qui s’est exprimé sur la question dans un entretien accordé, ce mercredi, au site d’information TSA – Tout sur l’Algérie.

« Il me semble qu’on doit assouplir les mesures. On doit demander la PCR de moins de 72 heures et laisser rentrer les gens », a-t-il expliqué affirmant que l’évolution de la situation épidémiologique en Algérie permet de « de relâcher un peu la fermeture des frontières ».

Attendre une amélioration en France

La décision de rouvrir les frontières ne dépend pas uniquement de l’évolution de la situation en Algérie. La situation sanitaire en Europe et en France, où réside la plus grande communauté algérienne à l’étranger, est à prendre en considération.

« Je pense que dès qu’il y a une amélioration dans les pays avec lesquels nous avons des relations de communication de personnes, normalement, on doit assouplir », recommande Salah Lelou.

Il faut, donc, attendre que la situation s’améliore en France pour envisager des mesures plus souples concernant les frontières. Une amélioration qui ne devrait pas intervenir avant au moins un mois, selon les prévisions du gouvernement.

En attendant, la communauté algérienne qui espérait un geste à l’occasion du début du mois de ramadan devra encore patienter.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus