1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Importer un concentrateur d’oxygène en Algérie : voici la nouvelle procédure
Air Algérie

Importer un concentrateur d’oxygène en Algérie : voici la nouvelle procédure

En raison de la situation sanitaire délicate en Algérie et de l’élan de solidarité massif qui en découle, la Direction générale des douanes algériennes (DGD) a annoncé, ce dimanche 15 août, de nouvelles procédures de dédouanement simplifiées et accélérées, dans le but de faciliter l’importation de concentrateurs d’oxygène par les particuliers et les différents organismes.

Ces nouvelles directives viennent compléter d’anciennes procédures exceptionnelles appliquées depuis le début de la lutte contre la covid-19.

La note publiée sur le site internet de la DGD devrait faciliter le dédouanement des concentrateurs d’oxygène, au même titre que d’autres équipements et dispositifs médicaux entrant dans le cadre de la lutte contre le covid-19.

Elle détaille la démarche à suivre de la part des particuliers, organisations et opérateurs économiques souhaitant importer ce type de matériel. Voici tout ce qu’il faut savoir sur les procédures de dédouanement de concentrateurs d’oxygène importés par un particulier.

Pour les voyageurs

Conformément à la décision de la DGD, les concentrateurs d’oxygène à usage personnel ou familial, importés par des voyageurs entrant en Algérie, seront dédouanés au niveau du bureau d’entrée à l’aéroport. Pour ce faire, il suffit de se munir de la déclaration de dédouanement exceptionnel pour particuliers qu’on peut télécharger sur le site de la DGD.

Ce document dispense de l’autorisation du ministère de l’Industrie Pharmaceutique normalement requise. De plus, la procédure permet une exonération des droits et taxes, et permet l’accélération des contrôles.

Fret, colis postaux… les différentes procédures pour les particuliers

En dehors de tout usage commercial, l’importation d’un concentrateur d’oxygène acheminé par voie de fret ordinaire par un particulier bénéficie des mêmes facilitations que celles sus-citées. Il suffit de présenter un document de transport ainsi qu’une copie de la pièce d’identité du destinataire.

Par contre, quand il est question de fret express, un extrait de manifeste et une facture qui précise la valeur du concentrateur (ou document équivalent) doivent être annexés au dossier de dédouanement.

Il en est de même pour les colis postaux où le dédouanement se fait sur présentation du document international valant déclaration en douane « CN23 ». À défaut de fournir ce document, on peut déposer une copie de la pièce d’identité associée à une facture précisant la valeur du concentrateur.

Quid des associations et organisations hors particuliers ?

Contrairement aux particuliers, les associations, organisations et autres opérateurs économiques sont dans l’obligation de présenter une autorisation de dédouanement délivrée par le ministère de l’Industrie Pharmaceutique. Lorsque les conditions légales et réglementaires sont remplies, ils bénéficient d’exonération des droits et taxes sur ces importations.

La même procédure est réservée aux concentrateurs d’oxygène importés à titre de don. La seule différence étant les deux justificatifs supplémentaires requis pour le dossier : un document de transport, et un autre témoignant de la qualité du bénéficiaire.

Comme toutes les opérations allant dans ce sens, la DGD accorde la priorité absolue au dédouanement des concentrateurs d’oxygène. Ces mesures d’urgence sont déployées pour contrer la pénurie d’oxygène qui sévit actuellement dans le pays.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus