1. Accueil
  2. Voyages et Tourisme
  3. Corsica Linea : « L’expérience pitoyable » d’une passagère algérienne
Voyages et Tourisme

Corsica Linea : « L’expérience pitoyable » d’une passagère algérienne

Depuis la reprise des dessertes maritimes vers l’Algérie, de nombreux passagers ont fait part de leur mécontentement par rapport aux conditions d’accueil dans le port de Marseille et dans les ports algériens.

La mauvaise organisation est à chaque fois pointée du doigt. Les files d’attente sont parfois interminables aussi bien à Marseille que dans les ports algériens. Les retards atteignent plusieurs heures dans certaines traversées. 

Traversées France – Algérie : des passagers mécontents

Toutes ces défaillances étaient déjà dénoncées quand il n’y avait qu’un nombre réduit des traversées maritimes vers l’Algérie bien avant l’entrée en vigueur du programme estival en juin.

Depuis juin, avec l’augmentation du nombre de traversées et de voyageurs, les conditions de voyage entre Marseille et l’Algérie n’ont pas été améliorées. À la mauvaise organisation, il faut prendre en compte l’affluence nombreuse en période estivale, ce qui complique davantage une situation déjà difficile.

Sur les réseaux sociaux, les témoignages négatifs se poursuivent à ce sujet. Dans un retour d’expérience de la traversée entre Marseille et Alger à bord du navire Méditerranée de Corsica Linea, une internaute parle, ce vendredi 19 août, carrément d’une « expérience pitoyable ».

Traversée Marseille – Alger : témoignage d’une passagère algérienne

« Le pire, ce sont les agents portuaires pour l’entrée des bagages. Les agents qui contrôlent les billets qui ne donnent plus de considération aux personnes handicapées. Donc arrivés devant l’entrée du bateau, on a expliqué notre situation aux agents à l’entrée et à l’intérieur du garage, on nous a fait monter le véhicule chargé avec une personne handicapée, au niveau 5 sans aide », s’indigne la passagère en colère contre les employés de Corsica Linea du port de Marseille.

Le placement de la voiture au niveau 5 contraint la famille à sortir en dernier à l’arrivée à Alger.

« Arrivée à Alger, sortir les derniers après 2 heures d’attente dans nos véhicules le temps que niveau 3 et 4 sortent. Les agents à Marseille ont été irrespectueux sans compréhension de la situation », poursuit l’auteure du témoignage.

Un point positif est quand même à noter, la disponibilité du personnel à l’étage où était située la cabine attribuée à cette famille.

La passagère plaignante affirme avoir informé Corsica Linea de la situation. « Dans des conditions pareilles, nous ne souhaitons plus voyager avec des agents désagréables de Corsica Linea », conclut-elle.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus