1. Accueil
  2. Divers
  3. Un pilote demande aux passagers où ils veulent atterrir
Divers

Un pilote demande aux passagers où ils veulent atterrir

L’avion est le moyen de transport le plus sûr, mais aussi le plus rapide… quand il n’y a pas de retards. Lorsque cela arrive, ce qui est censé être un voyage express devient une aventure interminable qui chamboule tous nos plans. C’est ce qu’ont connu les passagers d’un vol de la compagnie aérienne easyJet.

Après plusieurs péripéties, des retards et une déviation de leur vol vers l’aéroport de Luton à Londres, le pilote du vol de la compagnie aérienne low cost a offert aux passagers la possibilité de choisir leur aéroport d’arrivée, rapporte le média spécialisé Simple Flying.

Alors que l’avion devait atterrir initialement à l’aéroport de Gatwick, des « interférences imprévisibles » ont contraint l’appareil à se diriger vers l’aéroport de Luton, où il a atterri avant de poursuivre son vol jusqu’à sa destination finale.

Mais avant de reprendre les airs, les membres de l’équipage ont effectué un sondage pour déterminer le nombre de voyageurs souhaitant quitter l’avion à l’aéroport de Luton.

« Nous ne connaissons actuellement pas les restrictions pour rejoindre l’aéroport de Gatwick. Nous prévoyons plus d’une heure d’attente avant de pouvoir y atterrir, » leur avait annoncé le pilote.

Un sondage insolite qui tourne mal

Sans surprise, fatigués du retard et pressés de quitter l’avion, la majorité écrasante a levé la main. Certains, exaspérés, ont même levé leurs deux mains. Sur une vidéo qui retrace l’événement insolite, on voit l’hôtesse de l’air d’easyJet passer dans les couloirs de l’avion et compter les votes.

Si la plupart des passagers n’avaient qu’une idée en tête : sortir de l’avion le plus tôt possible, d’autres plus sceptiques n’ont pas été de leur avis. Un voyageur a notamment qualifié la scène de « vaste blague » et leur a demandé sarcastiquement s’ils ne voulaient pas « jouer à pierre, feuille, ciseaux pendant qu’ils y sont ».

Un scepticisme justifié, puisque les passagers ont dû attendre 2 heures avant de pouvoir débarquer, par manque de bus qui les conduiraient au terminal. Et, lorsqu’ils ont enfin pu récupérer leurs bagages, le problème des taxis s’est ajouté à leurs péripéties, rapporte The Sun.

De son côté, easyJet s’est excusée dans un communiqué au site d’informations Simple Flying auprès des passagers pour toute gêne occasionnée, ajoutant que la compagnie ne possédait aucun contrôle sur les restrictions de vols.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus