1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Une femme aux commandes de Tunisair
Compagnies Aériennes

Une femme aux commandes de Tunisair

Elle est la première femme à occuper un tel poste dans la région du Maghreb. Elle est aussi la plus jeune PDG d’une grande entreprise publique dans la région. Olfa Hamdi, 36 ans, a pris cette semaine la tête de la compagnie aérienne Tunisair.

L’annonce a été officialisée lundi. Elle remplace à ce poste Elyes Mnakbi limogé…en juillet dernier. Durant près de six mois, la compagnie aérienne tunisienne, qui fait face à de grandes difficultés sur plusieurs plans, est resté sans PDG.

La nomination d’Olfa Hamdi suscite de nombreuses réactions en Tunisie. La jeune femme hérite d’une situation difficile et aura la lourde mission de redresser la compagnie en grande difficulté dans un contexte social et politique difficile dans le pays.

Articles en Relation

L’ancien patron de Tunisair avait quitté la compagnie sur un désaccord avec le gouvernement concernant le plan de sauvetage de la compagnie.

Olfa Hamdi, une femme avec CV impressionnant

Sur le papier, Olfa Hamdi possède le profil et les compétences nécessaires pour la mission. Originaire de la ville de Gafsa, la jeune femme dispose d’un curriculum vitae impressionnant.

La nouvelle patronne de Tunisair titulaire d’un master en science mécaniques et ingénierie de la prestigieuse École centrale de Lille, l’une des meilleures écoles d’ingénieurs en France. Elle est également titulaire d’un diplôme supérieur en règlement extrajudiciaire des différends obtenu à la Texas School of Law ainsi que d’un master de management de grands projets industriels de l’Université de Texas à Austin.

Olfa Hamdi est fondatrice de The Center for Strategic Studies on Tunisia (CSST). Elle a également participé à la création de Concord Project Technologies Inc qu’elle dirigeait jusque-là.

De gros chantiers pour la nouvelle PDG de Tunisair

La nouvelle patronne de Tunisair devra trouver les solutions pour sortir la compagnie de son marasme financier. Lyes Menakbi, ex-PDG auquel succède Olfa Hamdi, parlait de pertes de 80 millions de dinars tunisien par mois.

Le gouvernement a évoqué un plan de restructuration qui portera essentiellement sur l’organigramme de la compagnie, le renouvellement de la flotte ainsi que sur la réduction des dettes.

Autant de chantiers auxquels devra se pencher Olfa Hamdi qui n’a pas été épargnée par les critiques avant même qu’elle ne débute sa mission à la tête de Tunisair.

« La dame avec tout mon respect pour son CV, n’a jamais dirigé une entreprise ni siégé dans des Conseils, elle ne connait rien à l’aérien ni à l’environnement local et international d’un secteur sensible, et on la parachute à la tête d’une entreprise qui a besoin d’un plan de sauvetage urgent mené par des spécialistes du domaine ! Il y a des hauts cadres de la compagnie qui sont mille fois plus qualifiés et expérimentés et qui peuvent mieux assurer l’affaire », souligne, l’expert économique Moez Joudi sur son compte Facebook.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus