1. Accueil
  2. Air Algérie
  3. Variant anglais : faut-il maintenir les vols Air Algérie depuis Paris ?
Air Algérie

Variant anglais : faut-il maintenir les vols Air Algérie depuis Paris ?

Lancée le 23 décembre dernier, la sixième phase de rapatriement de la compagnie Air Algérie devait concerner cinq pays : France, Allemagne, Espagne, Canada et Émirats arabes unis. Mais elle a été fortement réduite dès le 10 janvier. Les autorités ont décidé de ne garder que les vols au départ de Paris.

Aucune explication officielle n’a été donnée pour justifier cette décision qui a provoqué la colère de milliers d’Algériens bloqués à l’étranger. Mais la hausse des contaminations et l’apparition de nouveaux variants, plus contagieux et plus dangereux, ont pesé dans la décision.

Actuellement, la compagnie aérienne Air Algérie opère trois vols quotidiens depuis la France : deux au départ de Paris-Orly et le troisième depuis l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle. Les deux aéroports sont situés près de Paris. Le programme de rapatriement depuis la capitale française devrait se poursuivre au moins jusqu’à la fin du mois de février.

Articles en Relation

Forte présence du variant britannique en région parisienne

Mais depuis quelques jours, la situation sanitaire en France suscite de fortes inquiétudes. Le nombre de contaminations, autour de 20.000 nouveaux cas par jour, reste très élevé. Plus inquiétant encore, le variant anglais du coronavirus progresse.

Selon des analyses du laboratoire Biogroup, qui gère notamment le dépistage au niveau de l’aéroport d’Orly, le variant britannique est présent dans 37,7 % des cas positifs recensés en Ile-de-France (Paris et sa région), rapporte ce mardi 9 février, la chaîne d’information BFM TV. La semaine dernière, ce chiffre était de 24.

Articles en Relation

Faut-il maintenir les vols de rapatriement depuis Paris ?

Pour répondre à cette question, nous avons interrogé le Dr Bekkat Berkani, membre du comité scientifique.

Selon l’expert, la situation qui prévaut actuellement en région parisienne n’est pas alarmante. Les mesures actuelles appliquées aux passagers des vols de rapatriement Air Algérie sont suffisantes, ajoute-t-il.

« Dans la mesure où des précautions sont prises, avec le test RT-PCR datant de moins de 72 heures, c’est amplement suffisant », estime le membre du comité scientifique.

À la question de savoir s’il ne faudrait pas penser à délocaliser les vols vers d’autres villes en France où les variants seraient moins présents, le Dr Bekkat met en doute l’efficacité d’une telle option. « Le variant a été détecté à Marseille aussi. Si on transfère les vols vers une autre ville, les gens vont s’y déplacer. Ceux de Paris, également donc ça revient au même », explique-t-il.

Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus