1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Voici pourquoi les billets d’avion vers l’Algérie coûtent très cher
Compagnies Aériennes

Voici pourquoi les billets d’avion vers l’Algérie coûtent très cher

Perçue comme un événement majeur au mois de juin dernier, la réouverture des frontières après plus de 15 mois de restrictions de voyage n’a pourtant rien changé à la détresse de la diaspora algérienne.

Entre la rareté des vols vers l’Algérie et les prix exorbitants appliqués par les compagnies aériennes, l’entrée au territoire algérien devient un rêve inaccessible.

Actuellement, les compagnies aériennes sont vivement critiquées à cause des prix des billets vers l’Algérie. Une hausse inexpliquée qui soulève plusieurs interrogations sur la manière dont le prix d’un billet d’avion est défini, surtout que les prix baissent vers toutes les destinations sauf vers l’Algérie.

D’autre part, la diaspora dénonce le manque de transparence lors des ventes de billets d’avion, un phénomène alarmant qui ne fait qu’empirer la situation. Passer des heures à recharger des sites non fonctionnels et à faire le tour des agences, tel est le quotidien de milliers d’Algériens qui ne comptent plus les jours loin de leurs familles.

Comment fixe-t-on le prix d’un billet d’avion ?

Les prix des billets d’avion varient considérablement suivant un certain nombre de paramètres. En dehors de la part fixe, qui représente le tarif de base lié aux charges de la compagnie aérienne et des services présentés durant le vol, une grande partie du billet revient à la part variable.

Sans grande surprise, ce sont donc les taxes qui font grimper la facture. Alors que certaines sont plutôt stationnaires, comme la taxe sur la sécurité et le contrôle, la taxe d’aviation civile et la taxe de solidarité, d’autres peuvent passer du simple au double.

On cite tout particulièrement les redevances d’atterrissage et la taxe d’aérogare, voire la taxe YQ qui dépend des fluctuations du pétrole.

Une conséquence directe de la politique adoptée par l’Algérie

Cela dit, le facteur qui fait varier le prix d’un billet d’avion par excellence, c’est bien la concurrence. Et en Algérie, c’est justement un secret de Polichinelle. En l’absence de compagnies aériennes privées et avec très peu de compagnies low cost, les tarifs ne sont pas près de baisser.

Le nombre de vols hebdomadaires réduit à cause de la crise sanitaire explique également la flambée des prix des billets d’avion vers l’Algérie. Actuellement, seule une quinzaine de vols est autorisée chaque semaine vers et depuis toutes destinations confondues. Les billets se vendent en seulement quelques minutes après leur mise en vente.

De toute évidence, le principal problème est indéniablement lié à la concurrence et donc au nombre de vols autorisés, puisque nos voisins ont accès à des tarifs bien plus accessibles. Pas plus tard que cette semaine, des billets promotionnels vers le Maroc se vendaient à la modique somme de 44 euros, contre près de 700 euros pour un aller simple vers l’Algérie chez Transavia.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus