1. Accueil
  2. Compagnies Aériennes
  3. Vols vers l’Algérie : les clients des compagnies étrangères dans le flou
Compagnies Aériennes

Vols vers l’Algérie : les clients des compagnies étrangères dans le flou

Brahim a prévu de se marier le 9 août prochain à Alger. Cela fait plusieurs fois que ce binational résident en France reporte la date de la cérémonie. Cette fois, il espère qu’elle sera la bonne. « Je suis prêt à effectuer les cinq jours de confinement », dit-il.

Pour préparer son voyage, Brahim a réservé un vol aller-retour sur la compagnie Air France, avec un départ fin juillet. Il a choisi Air France pour une raison simple : la compagnie aérienne française rembourse plus facilement les vols annulés. Ce qui risque probablement de se produire avec son vol, si les frontières ne sont pas ouvertes d’ici fin juillet.

Pour l’heure, il est impossible de prédire quoi que ce soit. Les autorités algériennes peuvent décider d’ouvrir comme de fermer totalement. Tout dépendra de l’évolution de la situation et de la gestion des opérations de confinement.

Articles en Relation

Algérie : une reprise partielle des vols internationaux

L’Algérie a entamé la deuxième semaine de réouverture partielle des frontières après une fermeture qui a duré plus de 14 mois. Les Algériens ont pu renouer avec les voyages internationaux bien que de façon très restreinte puisque seuls quelques pays sont concernés par cette réouverture entrée en vigueur le 1er juin.

Comme Brahim, les détenteurs de billets avec les compagnies étrangères sont dans le flou. Depuis le 1er juin, la compagnie nationale Air Algérie a repris ses vols internationaux, de et vers la France, la Turquie, l’Espagne et la Tunisie. Deux autres pays ont été ajoutés cette semaine : l’Allemagne et l’Italie.

Les compagnies aériennes de ces pays ont été invitées à s’adapter au nombre de vols opérés par la compagnie nationale à savoir trois vols depuis la France, un vol depuis l’Espagne, l’Allemagne, l’Italie, la Turquie et la Tunisie respectivement.

Négociations avec les compagnies aériennes françaises

Turkish Airlines, Alitalia et Tunisair ont annoncé la reprise de leurs vols avec l’Algérie, à raison d’une desserte par semaine. De leur côté, les compagnies aériennes françaises négocient toujours avec les autorités algériennes par le biais de la direction générale de l’aviation civile.

Tant que les négociations n’auront pas abouti, de nombreux Algériens notamment ceux établis en France et en Espagne et qui ont acheté des billets avec ces compagnies demeurent dans le flou total.

Il faut savoir que les cas français et espagnols sont différents. Selon les informations qui nous parviennent de sources sûres, les compagnies françaises ne seraient pas contentes du nombre de vols très réduit proposé par la direction générale de l’aviation civile algérienne (trois vols à se partager entre trois compagnies).

Air France, sa filiale low cost Transavia et ASL Airlines auraient également exprimé des réticences face à l’obligation d’inclure le prix du pack confinement dans le montant global des billets pour l’Algérie.

Air Algérie : les vols internationaux affichent « complets »

Pour ce qui est du cas espagnol, les autorités ibériques n’autorisent toujours pas les vols non essentiels avec l’Algérie comme c’est le cas pour le Maroc. La suspension a été prolongée jusqu’à la fin du mois de juin. Les ressortissants de ces deux pays ne sont pas concernés par les mesures d’assouplissements envers les passagers vaccinés annoncés hier.

Pour le moment, selon nos informations, il n’y a toujours pas d’accord avec une compagnie aérienne espagnole (Iberia et éventuellement sa filiale Vueling) au sujet d’un vol hebdomadaire entre Barcelone et Alger pour s’adapter à la formule opérée par Air Algérie actuellement.

Pour les détenteurs de billets d’avion pour le mois de juin, l’issue des pourparlers entre les compagnies aériennes européennes et la direction de l’aviation civile sera déterminante. Beaucoup de clients ont également acheté des billets pour la période estivale en sachant que les vols mis en vente sont des vols réguliers qui restent sous réserve d’une réouverture complète des frontières et donc d’une reprise totale des vols entre l’Algérie et les pays européens.

À ce flou, s’ajoute la saturation que connaît Air Algérie qui a pratiquement écoulé tous les billets d’avion du mois de juin pour toutes les destinations sur le marché notamment dans le sens étrangers vers l’Algérie où il ne reste pratiquement plus de place.

Les vols au départ d’Algérie connaissent également un certain engouement. Il ne faut pas oublier qu’avant la réouverture des frontières, on recensait pas moins de 31 000 demandeurs d’autorisation de sortie du territoire national pour différents motifs.

Avec l’annulation de l’autorisation de sortie, ces derniers peuvent désormais rejoindre les pays qu’ils souhaitent et ils sont déjà assez nombreux pour remplir les vols mis sur le marché.

La Newsletter
Restez bien informés : recevez les dernières infos et alertes en vous inscrivant Gratuitement à notre Newsletter.
Guide De Voyage Algérie
Algérie
Toutes les procédures de voyage en Algérie
Voir Plus